Local

Affaire Moussajee – SOGÉCORE : « La vérité doit sortir vainqueur »

Société

Témoignages.re / 5 août 2014

Ce samedi 2 août, Salim Moussajee a tenu une conférence de presse à Saint-Denis pour faire connaître au peuple réunionnais les graves injustices dont il est victime depuis huit ans avec son frère Yassine et le personnel de leur société commerciale. Cela, de la part d’une société monopolistique qui aurait bénéficié de nombreuses complicités bancaires et institutionnelles pour liquider et piller l’entreprise des frères Moussajee, seconde vendeuse de pneus dans le pays. Salim Moussajee était accompagné de nombreux ami(e)s solidaires de son combat pour faire respecter les droits fondamentaux d’une entreprise réunionnaise confrontée à « l’esclavage moderne ». Et comme l’écrivait en mai 2013 Paul Hoarau, ce combat a pour but également de « sauver d’autres Moussajee, à l’avenir, de mises à mort économiques sauvages ». Nous publions ci-après de larges extraits de la note de presse publiée à ce sujet par Salim Moussajee.

JPEG - 37.4 ko
Salim Moussajee, au centre, entouré de ses amis, solidaires de son combat.

Nous souhaitons désormais prendre au mot la déclaration du gouvernement relative à "la lutte sans merci contre la délinquance financière en col blanc" décrétée après l’affaire Cahuzac. Nous voulons désormais aller au fond des choses et démontrer les raisons pour lesquelles nous considérons la société comme une "entreprise de blanchiment", alors qu’elle prend depuis 2001 le soin de ne pas déposer ses comptes au greffe du Tribunal, contrainte légale à laquelle elle se dérobe sans avoir jamais été inquiétée.
Nous procédons aux démarches nécessaires pour qu’une enquête soit diligentée sur sa comptabilité complète. Nous verrons bien !

Une des questions que nous posons depuis des années prend de la consistance et devient très actuelle : comment, à propos du conflit qui nous met aux prises avec une société prédatrice, expliquer un tel niveau d’impunité et de complaisance de la part de l’appareil judiciaire ?
Notre conviction se précise : si les dirigeants de cette société tombent, les complices qui les ont soutenus, volontairement ou non, seront mis à leur tour à découvert.

Dans le contexte économique et institutionnel que nous connaissons, les conséquences qui pourraient s’ensuivre sont suffisamment délicates à évaluer, pour que l’appareil judiciaire appelé à juger de la chose fasse tout pour les éviter. Il cherche donc à épargner au mieux l’entreprise coupable, en dépit des preuves accumulées, évidentes aux yeux de n’importe quel citoyen ordinaire.

Un nouvel épisode autour du rapport tronqué des deux experts de la Cour de Cassation entraîne la plus vive suspicion. Il ne fait que confirmer nos hypothèses.
Nous voulons vous faire part de tous ces éléments. La Justice ne doit plus être un jeu où c’est toujours le puissant qui gagne. La vérité doit sortir vainqueur.


Kanalreunion.com