Local

Chagos : un comité pour la solidarité

Témoignages.re / 9 février 2010

Le 4 février 2010, le "Comité Solidarité Chagos" a été constitué, en présence d’Olivier Bancoult, leader du "Groupe Réfugiés Chagos" et devant une assemblée d’une centaine de participants. Un bureau provisoire a été mis en place avec des bénévoles : Georges Gauvin préside ce nouveau comité tandis qu’Alain Dreneau en assure le secrétariat et Roger Payet les fonctions de trésorier.

Qui sont les Chagossiens ?

- Habitants de l’archipel des Chagos situé au cœur de l’océan Indien, ces descendants d’esclaves y ont mené durant plusieurs générations une vie en harmonie avec la nature. Ils furent expulsés de leurs îles et déportés vers Maurice et les Seychelles entre 1965 et 1973, pour laisser la place à une base militaire américaine qui sera construite sur l’île principale de l’archipel : Diego Garcia.

Pourquoi la création du "Comité Solidarité Chagos" ?

- Depuis de nombreuses années, la commune du Port manifeste son attachement à l’histoire et à la cause des Chagossiens. Elle a notamment signé en juin 2004 une charte d’amitié et de coopération avec la ville de Port Louis et le "Groupe Réfugiés Chagos" (GRC). Pour permettre aux échanges et aux actions de soutien de s’inscrire dans un cadre plus large, il a été proposé à des sympathisants de la cause chagossienne d’unir leurs forces au sein d’un comité afin d’amplifier la solidarité réunionnaise envers le peuple chagossien. Le 4 février 2010, le "Comité Solidarité Chagos" a donc vu le jour, en présence d’Olivier Bancoult, leader du "Groupe Réfugiés Chagos", et d’une centaine de sympathisants réunis pour la circonstance à la mairie du Port.

Quelles seront les priorités de ce comité ?

Le "Comité Solidarité Chagos" aura pour mission de mettre en œuvre, en concertation avec le "Groupe Réfugiés Chagos", toutes actions visant à :

- faire connaître auprès d’un public réunionnais de plus en plus large, l’histoire, les luttes et les droits du peuple chagossien (Rencontres, conférences, diffusion de documents écrits et de films, expositions…),

- activer une solidarité financière pour contribuer concrètement aux charges liées au combat des Chagossiens,

- développer les échanges culturels existants,

- contribuer à une prise en compte du projet, actuellement étudié par le GRC, de développement d’activités économiques dans le cadre du retour dans l’archipel,

- faire avancer de quelque façon que ce soit la cause du peuple chagossien.


Rappel

Entre 1965 et 1973, les Chagossiens sont arrachés de force à leurs îles natales et déportés vers Maurice et les Seychelles, afin de faire le vide sur l’île de Diego Garcia, et d’y construire la plus grande base militaire américaine (hors USA). Le peuple chagossien n’a jamais abdiqué, jamais renoncé à faire reconnaître son droit au retour sur la terre de ses ancêtres. La lutte menée par le Groupe Réfugiés Chagos, avec à sa tête Olivier Bancoult, a été jalonnée de nombreuses épreuves : exil, conditions de vie très dures, intimidation et répression. Ce combat a été marqué par de multiples épisodes et renversements judiciaires, faits d’avancées comme lorsqu’en 2000 la Haute Cour de Londres a reconnu le droit de retour des Chagossiens dans leurs îles, mais aussi de cruels revers comme lorsqu’en octobre 2008, la Chambre haute des Lords a inversé le jugement de la Haute Cour et privé les Chagossiens du droit au retour. Olivier Bancoult et les siens ont porté l’affaire devant la Cour européenne des Droits de l’Homme à Strasbourg, qui devrait siéger sur le dossier dans les tout prochains mois. La cause du peuple chagossien, dépouillé de sa patrie, a suscité depuis de nombreuses années, la solidarité agissante des Réunionnais. Aujourd’hui, l’expression de cette solidarité s’organise et trouve un nouvel élan avec le "Comité Solidarité Chagos" qui s’emploiera à faire connaître et avancer la cause du peuple chagossien.

Contact "Comité Solidarité Chagos" : alain.dreneau@wanadoo.fr


Kanalreunion.com