Local

Des jeunes réalisent un clip contre les violences faites aux femmes

Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 28 juillet 2010

Seize jeunes du quartier Desprez à Sainte-Suzanne tournent actuellement un clip de sensibilisation contre les violences faites aux femmes. Monteur, cadreur, scénariste, preneur de son mais aussi acteur, ces jeunes participent à toutes les phases de réalisation de ce clip. Plusieurs objectifs à ce projet initié par la Ville de Sainte-Suzanne et l’association Kréolide, participer à l’insertion de ces jeunes et leur faire connaître le monde de l’audiovisuel. Le clip sera officiellement lancé le 25 novembre prochain, à l’occasion de la Journée internationale de la violence à l’égard des femmes.

« Moteur, action ! », la musique est lancée, la caméra est en mode enregistrement et les acteurs sont prêts à jouer. Les premières prises ne sont pas bonnes. Problème de placement de la caméra, regard furtif de l’acteur vers ses camarades ou encore mauvaise lumière, autant de raisons qui obligent ces réalisateurs en herbe à refaire la scène. Et quand la prise est bonne, cris de joie et applaudissements retentissent. Mais pas le temps de souffler, ils n’ont qu’une semaine pour réaliser leur clip de 4 minutes.

Le projet est né il y a environ 2 mois à l’initiative des jeunes de “Blackman Connexion”, un groupe musical du quartier. « Nous avons rencontré ces jeunes et ils nous ont fait part de leur volonté de tourner un clip », explique Florelle Agon, membre du service politique de la Ville de la commune de Sainte-Suzanne. Demande acceptée par la municipalité. « Nous avions un seul souhait, que ce clip traite de la question des violences faites aux femmes », indique Florelle Agon.

La commune contacte alors l’association Kréolide, spécialisée dans la mise en œuvre de ce type d’action avec des jeunes des quartiers difficiles. « Nous avons rapidement monté le projet et réuni le matériel nécessaire à sa réalisation. Nous sommes ensuite entrés en contact avec les jeunes grâce aux adultes relais qui travaillent dans le quartier », raconte Nicolas Hoareau, coordonnateur de l’association. Le contact s’est fait facilement. « Ils avaient envie de travailler. Ils étaient motivés. Nous n’avons rencontré aucun problème », souligne le membre de l’association.

Pour les jeunes du quartier Desprez, « c’est une belle expérience ». En effet, ce sont eux qui réalisent entièrement le clip, de la rédaction du scénario au montage. « Nous n’avons pas eu trop de mal à écrire le scénario », remarquent les apprentis réalisateurs. De fait, le texte était prêt en deux jours. Sans doute parce que ces jeunes ont déjà été confrontés à la problématique des violences conjugales. Leur quartier a été le théâtre de deux meurtres liés à ces agressions. « Nous savons de quoi nous parlons », lance Jordan. « Dans ce clip, nous avons voulu montrer les effets négatifs des violences faites aux femmes et montrer les bons comportements à adopter », poursuit le jeune homme. Le tout au son d’un reggae chanté par les membres du groupe “Blackman Connexion”.

Les apprentis réalisateurs sont actuellement en phase de tournage du clip. Les prises de vue se font dans plusieurs quartiers de Sainte-Suzanne, notamment au Bocage, à Bagatelle, au radier de la Renaissance et surtout dans le quartier Desprez. « Nous voulons faire découvrir le lieu où nous vivons », explique Jordan. Une fois cette phase terminée, le montage pourra débuter. Le clip sera présenté le 6 août, mais la sortie officielle ne se fera que le 25 novembre à l’occasion de la Journée internationale de la violence à l’encontre des femmes. Le clip devrait également être diffusé sur les chaînes locales.

Pour ces jeunes, outre la « sensibilisation à une problématique importante », c’est l’occasion de découvrir le monde de l’audiovisuel et une possible vocation. « Ils ont eu une formation qu’ils pourront faire valoir s’ils veulent faire un stage dans ce milieu », termine Nicolas Hoareau.

Imaz Press Réunion


Kanalreunion.com