Local

Des produits locaux dans les cantines scolaires

Sophie Périabe / 18 juin 2010

Pendant plus de deux mois, le Conseil général des Jeunes et deux classes du collège de la Ligne des Bambous ont travaillé sur un projet de valorisation des produits locaux dans les cantines scolaires. Parallèlement, les élèves des 5ème A et 5ème S de ce collège ont porté un projet artistique “Cinéma, image et essai”. Hier, tous ces élèves ont présenté leurs travaux.

Le Conseil général des jeunes a mené une action de valorisation des produits locaux et particulièrement des fruits et légumes lontan. Pendant un peu plus de deux mois, les élèves du Conseil général des jeunes et deux classes du collège de la Ligne des Bambous ont travaillé sur ce projet.
« L’objectif est de faire découvrir aux jeunes les produits lontan comme le cambar, le jujube, le manioc, la calebasse, etc. », explique Thomas Leveneur, vice-président de la commission Sud au Conseil général et élève de 3ème au collège des Trois-Mares. À terme, les jeunes espèrent voir ces produits dans les assiettes de la cantine scolaire. « Nous sommes allés visiter une exploitation agricole à Petite-Île. Nous avons voulu faire de la plantation à nos assiettes », précise Thomas Leveneur. Et pour que les produits arrivent dans les assiettes des collégiens, le chef cuisinier de la cuisine centrale a été sollicité. « D’ailleurs, nous avons eu des discussions, débats » et un repas à base de produits péï a été préparé spécialement pour cette journée.

Des ateliers recettes lontan, dégustation, santé, etc.

Parallèlement à ce projet de valorisation des produits lontan, les élèves des 5ème A et 5ème S, des classes SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté), ont participé à un atelier artistique “Cinéma, image et essai” animé par Gaëlle Fimeyer, photographe. Les élèves ont produit une série de clichés sur le thème des “Mutations… aux temps de l’adolescence”, des mises en scènes réalisées au collège. Le résultat est remarquable.
La journée d’hier venait donc clôturer ces travaux. Une exposition a été réalisée et différents stands de produits locaux étaient à disposition de tous les élèves du collège.
Des ateliers recettes lontan, dégustation, santé, les métiers et formations professionnelles liés à la cuisine, etc. « Cette journée avait également pour objectif de mettre en valeur le travail de ces jeunes, qu’ils s’expriment sur leurs travaux. On a beaucoup travaillé l’oralité, les écrits », explique leur professeur, Nicolas Souletie. Pour une fois, ce sont les élèves, « en difficulté », de SEGPA qui sont mis en avant. « Cela contribue à ce que les autres élèves aient une autre vision d’eux », a conclu le professeur.

 Sophie Périabe 


Kanalreunion.com