Local

Deux jours d’actions pour mobiliser les Réunionnais contre les violences aux autres

Les 24 et 25 novembre, célébration réunionnaise de la Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes

Témoignages.re / 16 novembre 2012

Hier après-midi à Saint-Denis, s’est déroulée au siège du Département une conférence de presse pour informer la population sur les actions qui seront organisées dans le pays à l’occasion de l’édition 2012 de la traditionnelle Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes. Le sens et le programme de ces actions, qui se dérouleront le samedi 24 et le dimanche 25 novembre prochains, ont été présentés aux journalistes par le Collectif pour l’Élimination des Violences Intra Familiales (CEVIF), présidé par Thérèse Baillif. Celle-ci était entourée par les représentant(e)s de nombreuses associations solidaires de ce combat et par deux représentantes du Conseil général, la Présidente Nassimah Dindar et la Vice-présidente Jacqueline Silotia.

En ouverture de cette conférence de presse, la présidente du Département a souligné que nous devons prendre conscience de l’aggravation des diverses formes de violences dans notre société : « Nous perdons les valeurs de notre vivre ensemble, nous devons changer nos mentalités ». D’où l’importance du travail de formation et de prévention commencé depuis un peu plus de six mois par les agents de cohésion familiale auprès des collégiens.

JPEG - 39.3 ko

Un travail que Thérèse Baillif et Nassimah Dindar souhaiteraient voir s’étendre dans l’ensemble des établissements scolaires, grâce à un partenariat de toutes les collectivités et de l’État. Voilà pourquoi les organisateurs de cette Journée ont choisi le thème suivant dans les ateliers qui se dérouleront au Jardin de l’État : "L’éducation, une arme pacifique contre la violence".

« L’union de toutes les forces vives de La Réunion »

Pour beaucoup de militants, cette arme de l’éducation devra notamment servir à s’attaquer aux causes profondes — notamment socio-économiques — des violences intrafamiliales et à combattre les violences que sont les inégalités sociales, la misère, le chômage, la précarité, l’exclusion, le mépris de la réunionnité, l’absence de démocratie…

JPEG - 44.7 ko

En tout cas, dans ce combat contre les diverses violences aux autres dont sont victimes un grand nombre de Réunionnaises et de Réunionnais, Thérèse Baillif a plaidé pour « l’union de toutes les forces vives de La Réunion » . Et Danielle Moussa, membre du Groupe de Dialogue Inter-religieux de La Réunion, présidé par Idriss Issop-Banian, a déclaré que pour réaliser la "Charte de la fraternité réunionnaise" soutenue par son mouvement, nous devons réellement « lutter ensemble contre les violences sous toutes leurs formes » . D’où l’importance des actions lancées par le CEVIF pour cette Journée « à destination de différents publics » .

Correspondant

Le programme des deux journées à Saint-Denis

• Le samedi 24 novembre à La Trinité : défilé aux flambeaux

Rendez-vous à 18h30 sur le parking de la Médiathèque François Mitterrand. Discours des officiels. Départ du défilé à 18h45 vers le parc de La Trinité. Montée sur la future "colline de la Paix" (comme le propose le CEVIF). Moment de recueillement et lecture de poèmes. Retour au podium, où des artistes se produiront bénévolement : Emmanuelle Peters - Françoise Guimbert - Daphnée Vélia - Natacha Tortillard - Patricia Philippe - Maroni & Co - RAS – Badsam & Tipay - Les Jumeaux.

• Le dimanche 25 novembre au Jardin de l’État

8h30 : Rando-Vélo pour la Paix. Accueil des cyclistes sur le parking de l’église de La Délivrance. Parcours : bas de la Rivière/Avenue de la Victoire/Rue de Paris/Jardin de l’Etat. Lectures des extraits de la Convention de l’ONU.

9h30 : Accueil des cyclistes devant le Jardin de l’Etat par le groupe de percussions. Dépôt de fleurs devant la stèle du souvenir à l’intérieur du Jardin de l’Etat. Rendez-vous devant le podium. Chant : Emmanuelle Peters. Poème : Danielle Moussa.

10h : Discours des officiels. Chant : Fanny Prie. Visite des stands et des ateliers.

10h30 : Démarrage des différents ateliers échanges/débats. Alon détak la lang sur : - Communication non violente - Education des garçons/éducation des filles - Les relations parents/enfants - La pose des limites - Briser la loi du silence : parole de femme violée - Les dispositions législatives/les dispositifs d’aide - La problématique des violences conjugales et intrafamiliales. Types, causes, conséquences - Réflexion autour du recueil de nouvelles "L’Ile violentée" rapportant des faits réels de violences survenus à La Réunion.

12h : Pique-nique.

13h30 : Animation : chants et danses par Tiana de Mada OI. Yoga toute la journée avec l’association Roompala Gaupol.

14h : Théâtre forum avec le groupe Teat.

15h : Ateliers échanges/débats sur les mêmes thèmes que le matin.

16h30 : Proclamation des résultats concernant la signature de la pétition. Danses association des Femmes Zanatans. Lancé de ballon.

17h : Clôture de la journée.
Le dimanche matin du 25 novembre, à Saint-Denis, avec le CEVIF

Rando-vélo pour la Paix,

de La Délivrance au Jardin de l’État

Les 24 et 25 novembre prochains, les Réunionnaises et les Réunionnais vont célébrer la Journée Internationale pour l’Élimination des Violences envers les Femmes et la Journée Nationale de Sensibilisation aux Violences faites aux Femmes. À cette occasion, plusieurs actions sont organisées dans notre île par le Collectif pour l’Élimination des Violences Intra Familiales (CEVIF), présidé par Thérèse Baillif, en termes de revendications, de réflexions, d’échanges et de convivialité.

Dans le cadre de cette célébration, à l’invitation du CEVIF, le Comité Réunionnais de Promotion du Vélo (CRPV) propose à tous les usagers du vélo dans notre île de participer à une rando-vélo pour la Paix le dimanche matin du 25 novembre à Saint-Denis. Ce mode de déplacement doux et non polluant sera utilisé pour soutenir le combat du CEVIF pour la douceur et le bien-vivre ensemble dans nos familles.

Dans cet esprit, tous les cyclistes sont invités à venir en amis et en famille, vêtus d’un tricot blanc. Il leur sera remis un brassard du CEVIF et un auto-collant pour la paix à partir de 8h, Place de l’église de La Délivrance. Le départ de la randonnée aura lieu à 8h45 via le Barachois et la rue de Paris jusqu’au Jardin de l’État, où les cyclistes seront accueillis par des tambours et où ils pourront participer ensuite aux cérémonies, spectacles, ateliers, etc. organisés par le CEVIF pour tout le public.

Allons donc bouger ensemble à vélo pour une société sans violence !

Merci à vous de faire connaître votre participation au CEVIF (tél : 0262-41-80-80 ; mail : cevif@orange.fr)

Philippe de Cotte,

Président du CRPV


Kanalreunion.com