Local

Eclipse solaire à La Réunion : mesures de précaution

Demain le Soleil a rendez-vous avec la Lune

Témoignages.re / 31 août 2016

Ce 1er septembre, La Réunion vivra un phénomène très rare : une éclipse annulaire de soleil. L’Agence régionale de santé Océan Indien a rappelé mardi les mesures à prendre pour observer le rendez-vous du Soleil et de la Lune en toute sécurité.

JPEG - 23.1 ko
Éclipse solaire de type annulaire du 15 janvier 2010 à Jinan, République de Chine. (Par A013231 (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0) or GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)], via Wikimedia Commons)

L’éclipse annulaire de soleil du 1er septembre 2016 sera un évènement exceptionnel. Pour en profiter pleinement et en toute sécurité, l’observation de ce phénomène doit se faire uniquement avec des lunettes spéciales de protection et en aucun cas à l’œil nu ou avec des instruments inadaptés (films radiologiques, lunettes de soleil, verre fumé…). Observer sans précaution une éclipse de soleil peut entraîner des lésions graves et irréversibles des yeux. Afin d’éviter les accidents oculaires à cette occasion, l’ARS dresse une liste de recommandations à la population.

Pourquoi ne peut-on pas regarder l’éclipse à l’œil nu ou avec des instruments d’observation inadaptés ?

Observer sans précaution une éclipse de soleil peut entraîner des lésions graves et irréversibles des yeux.

Des lésions oculaires peuvent être constatées chez l’adulte en moins d’une minute d’observation sans protection et plus rapidement encore en cas d’atteinte rétinienne préexistante, ainsi que chez l’enfant. Elles sont dues en particulier à l’exposition aux rayonnements infrarouges contenus dans le rayonnement solaire.

La lumière intense du soleil, même pendant l’éclipse, ne permet pas à priori de le regarder à l’œil nu de manière prolongée. Un observateur non-averti peut être tenté de le regarder de manière discontinue mais répétée à de nombreuses reprises, ce qui est tout aussi dangereux. En effet, des observations répétées de courte durée sont susceptibles d’entraîner ces mêmes lésions en raison d’une accumulation d’agressions successives et répétées de la rétine.

Ces lésions oculaires ne s’accompagnent d’aucune douleur ou symptôme immédiat, ce n’est que quelques heures, voire quelques jours plus tard, qu’apparaissent des signes cliniques : troubles visuels ou baisse de l’acuité visuelle. Le plus souvent ces lésions vont régresser en quelques mois, cependant des séquelles sévères peuvent persister pouvant aller jusqu’à une cécité totale.

Enfin, l’utilisation d’instruments d’optique (jumelles, télescope, appareil photo) est particulièrement dangereuse, les lésions rétiniennes pouvant alors s’observer en une fraction de seconde. Les équipements d’optique doivent donc être protégés de filtres spécialement conçus pour ces appareils.

Pourquoi porter des lunettes spéciales et comment les utiliser lors de l’éclipse ?

Caractéristiques des lunettes spéciales

Les lunettes spéciales « éclipse » sont constituées de filtres optiques, qui n’ont rien à voir avec des lunettes de soleil, mêmes les plus protectrices : elles sont complètement opaques à la lumière.

Elles doivent porter le marquage CE de conformité et des recommandations d’utilisation en français.

Les lunettes sont disponibles dans différents points de distribution, et notamment les opticiens et pharmaciens.

Recommandations d’utilisation des lunettes spéciales

Les lunettes doivent être bien positionnées sur le visage pour qu’aucun rayonnement solaire direct ne puisse atteindre l’œil sans passer à travers le filtre. Les parents et l’entourage des enfants doivent s’en assurer.

Il est recommandé de limiter à quelques minutes les observations du soleil (env. 3 min) et d’effectuer un temps de pause entre deux observations (env. 30 s) afin de reposer les yeux.

Elles doivent être manipulées avec précaution. Des filtres endommagés ne doivent pas être utilisés.

Elles sont à usage unique et doivent être jetées après l’éclipse (les enfants ne doivent pas jouer avec et faire d’autres observations du soleil ultérieurement)

Les lunettes ne doivent être utilisées que pendant les temps d’observation directe de l’éclipse. Il n’y a pas lieu de les porter si l’on n’observe pas l’éclipse et surtout pas en conduisant par exemple.

Les lunettes de protection ne doivent pas être utilisées avec d’autres instruments d’optique (jumelles, télescope, appareil photo).

Faute de lunettes spéciales, ou pour les tout-petits par exemple, il est possible d’observer l’éclipse par des techniques de projection indirecte.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bonjour
    Bien sur il ne faudra pas oublier de mettre les lunettes spéciales, au nom du principe de précaution. Mais observer à l’oeil nu le soleil est toujours dangereux éclipse ou pas.
    Concrètement Bravo aux communes qui ont mis en place des lieux d’observations : Etang salé, saint Denis, Les avirons et surtout Saint Louis.
    A Saint Pierre certains élus seront dans des écoles pour aider le personnel durant l’éclipse. Très bonne initiative.
    Par contre je préfère ne rien dire sur les municipalités qui ont fermé les écoles à cause de l’éclipse. Tout de m^me, la grève annoncée de deux syndicats d’enseignants totalement irresponsable ne les a pas aidé.
    Ces dirigeants syndicaux devraient aller voir les profs qui ont utilisé cette magnifique opportunité pour leur enseignement.
    Allez bonne observation et allez y couvert.( je parle des lunettes, bien sur.)

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com