Local

Essais techniques : tout baigne !

Stade en Eaux vives du Bocage

Témoignages.re / 1er septembre 2012

Les travaux du stade en Eaux vives de Sainte-Suzanne, équipement sportif et de loisirs d’envergure unique dans l’océan Indien, approchent de leur touche finale. La CINOR s’attelle actuellement à la réalisation des derniers travaux de finition, d’embellissement paysager, d’espaces parking et de signalétique, alors que les essais techniques en eau effectués jeudi ont été une réussite.

Les essais ont consisté en la mise en route et des essais des pompes, à une séquence d’écoulement d’eaux (un débit de 6 mètres cubes/seconde) au sein de circuit en U. Plus des mesures de niveaux d’eau et des réglages d’obstacles mobiles, de même que des essais des tapis roulants secs et tapis roulants en eau, etc.
Les acteurs présents, CINOR, Eiffage Réunion, Comité régional de canoé kayak, président de club de Sainte-Suzanne et autres invités, ne cachaient pas leur satisfaction. Ce stade, d’un coût de 7.950.000 d’euros, est un véritable bijou.
La livraison de l’équipement, validé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports comme un pôle d’excellence dans la région océan Indien, pourra donc se concrétiser à la mi-septembre. L’ouverture officielle est prévue pour la fin de l’année, alors que l’inauguration est annoncée pour début 2013.
Précisons, qu’en parallèle de cette opération, une première phase de travaux d’aménagement du site du Bocage (zone aval de la RN 2002), comprenant les voiries de désertes et parc de stationnement de la zone, est cours.

En bref

Un équipement exceptionnel !

• Le site du stade en Eaux vives comprend une rivière artificielle de 250 mètres de longueur, une île centrale permettant l’accueil des spectateurs (1.500 personnes) avec gradins (500 places) ; des aménagements périphériques extérieurs pour accueillir 750 personnes ; un bâtiment permettant le stockage du matériel et des ateliers de réparation ; l’accueil, les vestiaires, la salle de musculation, des bureaux et salles de réunion.
Trois questions à Maurice Gironcel : président de la CINOR

« C’est une fierté pour nous et pour le territoire du Nord de disposer d’un tel équipement »

Lors de la présentation de cet équipement sportif exceptionnel, le maire de Sainte-Suzanne a apporté certaines précisions.

Quelles sont vos impressions après ces premiers essais ?
— Tout a bien fonctionné et je m’en réjouis. Nos jeunes jeunes kayakistes saintes-suzannois qui ont effectué une démonstration en mode kayak et rafting, m’en ont dit le plus grand bien. Maintenant, on va pouvoir passer à une autre étape qui est celle de la mise en service officielle de cet équipement. Celui-ci participera au rayonnement du territoire et de la Ville. Il a été pensé pour tous : pour les jeunes (l’élite et les scolaires), mais aussi pour les seniors, puisqu’il est techniquement adaptable à tous les types de public.

Que va apporter un tel équipement à la ville ?
— Énormément en termes sportifs, touristique et de loisirs. C’est une fierté pour nous et pour le territoire du Nord de disposer d’un tel équipement. Savez-vous que dans la région, nous sommes les deuxièmes à disposer d’une telle infrastructure. Les premiers sont les Australiens, à Sydney.

Un mot sur les études du nouveau pont de Sainte-Suzanne, appelé à remplacer l’actuel radier ?
— Il est en bonne voie. Après plusieurs réunions avec les collectivités concernées, nous pouvons dire que le dossier avance. J’ai bon espoir de le finaliser avant 2014. C’est un gros plus pour le territoire. Car cela contribuera à la sécurité de nos populations, à la fluidité de la circulation, et participera au développement de cette partie du littoral où nous sommes confrontés à une forte demande en matière d’équipements touristiques et je m’en réjouis, car cela n’est pas sans conséquence en ce qui concerne les créations d’emplois.


Kanalreunion.com