Local

Imaginons un moment de solidarité réunionnaise

Réflexion sur la Fête des Pères

Témoignages.re / 18 juin 2013

Dimanche dernier, grande affluence dans les grandes surfaces aux quatre coins de l’île. C’était la Fête des Pères.

JPEG - 2.2 Mo
À chaque fête, les grandes surfaces se frottent les mains.

Dimanche, c’était la Fête des Pères. Depuis de nombreuses années on a fêté les mères. C’est la reconnaissance du dévouement de la mère, dite souvent maîtresse de maison, pour éduquer les enfants, s’assurer que tout va bien dans le ménage.

C’est une tâche souvent difficile, parfois douloureuse mais en toute dignité, souvent sans se plaindre.

Par symétrie, aujourd’hui on fait la fête des Pères. C’est le moment de rappeler aux pères qu’il faut tout partager dans une vie de couple.

Toutefois, dans les deux cas, c’est l’occasion de faire la fête. Les grandes surfaces se frottent les mains, les affaires marchent bien.

JPEG - 2.3 Mo
Les produits péi pourraient être mieux mis en valeur lors des fêtes, pour faire de cet événement une solidarité réunionnaise.

Mais, hélas, quand parfois on entend les radios, ou on voit les drames familiaux dans les journaux, la fête n’est pas toujours au rendez-vous.

Une pensée aux ex-Enfants de la Creuse qui ont été séparés de leurs parents, une pensée pour les orphelins, orphelines, une pensée pour les pauvres, pour les séparés, les divorcés.

Plus qu’une forte pensée pour les papas et aussi les mamans qui sont dans de grands états de détresse et regardent, impuissants, leurs enfants souffrir de la faim et de la soif. Il faut savoir que plus de 800 millions de personnes sont dans une situation de famine dans le monde.

Et si on faisait la fête en solidarité réunionnaise :

- en achetant des produits réunionnais ;

- en partageant un bon gâteau manioc, patate, songe ;

C’est se rappeler aux bonnes habitudes de nos parents, grands-parents et arrières grands parents.

Vive les mamans !

Vive les papas !

Jean-Max Hoarau


Kanalreunion.com