Local

« L’éveil des sens » au Flore et Halle du Port

L’apiculture à l’honneur de l’édition 2011

Céline Tabou / 29 juillet 2011

Hier à l’occasion d’une conférence de presse, l’équipe de la Halle des expositions du Port a annoncé l’ouverture du 3 au 7 août 2011 de l’exposition Flore et Halle, qui a pour thème cette année, “L’abeille”.

La 16ème édition est un « outil d’aide au développement durable », destiné à mettre en valeur l’excellence des savoirs et savoir-faire des horticulteurs, artisans et commerçants, a expliqué Alain Séraphine, président/directeur général de la SEM GEM Port des Mascareignes (La Halle.ooo). L’insecte sera la reine dans un univers floral dense, avec des plantes endémiques, des indigènes mellifères.

L’engagement des partenaires historiques

Alain Séraphine a remercié les partenaires historiques tels que les Chambres d’agriculture, des Métiers et de Commerce, ainsi que la Mairie du Port, représentée par Olivier Hoarau. Ce dernier a rappelé l’engagement de la commune qui se positionne dans la continuité en matière d’éducation à l’environnement. Cela passe par une politique engagée en matière de développement durable, la prise en compte du rôle primordial de l’abeille dans la sauvegarde de la richesse de la biodiversité mondiale, les dangers qui guettent le développement de la population d’abeilles et la richesse pédagogique qu’offre l’observation de l’abeille et de son habitat.
Au cours de cette exposition, un protocole d’accord sera signé entre la Mairie du Port et le syndicat apicole de La Réunion sur la préservation, entre autres, de l’abeille. Joé Siva, représentant de la Chambre d’agriculture a rappelé que « l’horticulture réunionnaise va bénéficier d’une belle vitrine avec le salon Flore et Halle » et il s’est dit « heureux de participer à nouveau à cet évènement ». « Flore et Halle est aussi un moment privilégié d’échanges entre les producteurs et le public », du même avis que Joé Siva, François Maillot de la Chambre des métiers de l’artisanat a indiqué que « ce salon est un relais entre les campagnes d’apprentissages et le monde du travail en attirant celles et ceux qui pourraient être attiré par le métier ».

L’abeille, un insecte primordial pour l’humanité

Le Syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles touche les abeilles et la production apicole dans une grande partie du monde, également à La Réunion. L’abeille participe à 80% de polonisation des plantes, qui contribue au développement des plantes, fruits et légumes.
Insecte majeur dans la biodiversité, la disparition de l’abeille pourrait menacer l’agriculture et par là même la survie de l’humanité. Sa disparition est due aux pesticides, produits phytosanitaires, parasites, champignons mais aussi aux changements environnementaux et climatiques. Ces deux derniers phénomènes affaiblissent les abeilles en restructurant les paysages et en enlevant les haies où elles nichent et en réduisant la biodiversité florale. De plus, les sécheresses accrues et des hivers plus doux affaiblissent les abeilles qui sortent trop tôt de la ruche et souffrent du manque de pollens disponibles.

Céline Tabou


Kanalreunion.com