Local

La Chaloupe dispose enfin d’une salle mortuaire

Saint-Leu

Sophie Périabe / 30 juin 2010

Les habitants des Hauts de Saint-Leu disposeront bientôt d’une salle mortuaire à La Chaloupe, près du cimetière. C’est le premier équipement de ce type sur le territoire de Saint-Leu et répond à une forte demande de la population. Une seconde chapelle ardente sortira de terre l’année prochaine à Piton Saint-Leu.

« C’est une nouvelle concrétisation d’une promesse tenue par la municipalité », a indiqué d’entrée le maire de Saint-Leu, Thierry Robert. En effet, depuis de nombreuses années, les habitants avaient émis le souhait de profiter ainsi d’une structure municipale afin d’honorer dignement leurs défunts. De nombreuses familles, vivant en immeuble notamment, ne disposent pas assez d’espace au domicile familial. « La mise à disposition d’une salle mortuaire est un service que peu de communes offrent, mais il est important d’être présent pour les familles dans des moments difficiles », a souligné la maire de Saint-Leu.

Cette chapelle ardente sera construite à proximité du cimetière de La Chaloupe Saint-Leu. « D’une superficie de 86 mètres carrés, elle pourra accueillir deux cercueils simultanément. Elle dispose d’un office, cafétéria, du mobilier, des sanitaires et un parking accessibles aux personnes à mobilité réduite », a précisé l’architecte, M. Hoarau. D’un coût total de 271.000 euros, le bâtiment sera livré fin octobre.

Pour Thierry Robert, « cette équipement nécessaire fait partie d’une politique globale ». Depuis 2 ans, la municipalité a mis à disposition de la population une permanence décès accessible nuit et jour pour les familles endeuillées. Les 10 adjoints municipaux se relaient à tour de rôle pour assurer un soutien et une disponibilité aux familles.

Toujours à la demande des administrés, un columbarium de 20 casiers d’urnes funéraires est en cours de construction au cimetière de La Chaloupe.
De plus, la construction d’une seconde salle mortuaire est prévue sur un terrain communal à Piton Saint-Leu, à proximité du service Environnement. « Les travaux débuteront avant la fin de l’année », a précisé Thierry Robert.
Enfin, pour répondre à l’accroissement de la population sur le territoire, des travaux d’extension du cimetière du centre-ville devront débuter incessamment sous peu, « une première phase d’extension simple, puis une seconde phase plus importante avec une extension en amont du cimetière ». Les études ont déjà été lancées.

SP


Kanalreunion.com