Local

La fondation s’agrandit et se modernise

3ème édition des journées de la fondation Père Favron du 8 au 27 juin 2010

Sophie Périabe / 9 juin 2010

A l’occasion de la 3ème édition des journées de la fondation Père Favron, 3 nouveaux établissements ont été présentés : l’EHPAD (établissement d’hébergement des personnes âgées dépendantes) de Bois d’Olive, le FAO (foyer d’accueil occupationnel) et un ESAT (établissement et service d’aide par le travail), répondant ainsi à la demande croissante des personnes âgées et des personnes en situation de handicap.

« Tous les ans, nous organisons les journées de la fondation Père Favron pour valoriser le travail des résidents et du personnel. Pendant trois semaines, il y aura des animations et moments d’échange, c’est l’occasion de rassembler tous les salariés, les usagers et leur famille dans des lieux où il fait bon vivre. Cette année, le thème de ces journées est la créativité » explique le président de la fondation Jean-Louis Carrère. D’ailleurs, les réalisations des résidents seront présentées lors de la dernière journée, le dimanche 27 juin au centre Charles Isautier à Saint-Louis.
Et pour bien débuter ces journées, la fondation a présenté ces trois nouveaux bâtiments qui seront mis en service en septembre prochain : un FAO de 45 places, un EHPAD de 90 places + 15 places réservées aux malades Alzheimer et un ESAT de 115 places.
Ces établissements viennent compléter l’offre d’accueil et contribuent à la modernisation de la fondation. En effet, « nous avons engagé en 2009 environ 55 millions d’euros de travaux dans la rénovation et modernisation des locaux, espace de vie, voiries, etc. » poursuit le directeur général. Et cela en prenant en compte l’affaiblissement des budgets alloués par l’Etat et le Conseil Général. « Nous rentrons dans une nouvelle époque économique, il faut s’adapter. Maintenant, on gère un établissement comme on gère une entreprise sans porter atteinte à la qualité de vie et à la sécurité des usagers ».
« Ces journées 2010 sont aussi l’occasion de mettre en œuvre la nouvelle gouvernance établie dans le contrat pluriannuel 2009-2013. Cette gouvernance prévoit la recomposition de la fondation en quatre directions distinctes » précise Christian Bonneau, directeur général de la fondation. « On a créé un pôle "personnes âgées", un pôle "adultes handicapés", un pôle "enfants handicapés" et un pôle "intégration sociale" ».
2010 est donc l’année de la concrétisation des projets lancés et des priorités fixées par le conseil d’administration. Dès l’année prochaine, la fondation entreprendra de réaménager tout le site de Bois d’Olive dans son ensemble avec la création d’un musée dédié au Père Favron, qui sera livré fin 2011.

 Sophie Périabe 


Un nouvel FAO de 45 places

« Ce foyer d’accueil occupationnel, qui accueille des adultes dont le handicap ne permet pas ou plus de travailler, répond à une vrai demande. Nous avons 45 lits dont 35 en hébergement complet et 10 en accueil semaine » explique son directeur Alain Sabban. Tout a été pensé pour protéger l’intimité de chaque résident. En effet, chacun dispose de sa chambre individuelle avec sanitaires et véranda. Encadré par une équipe de professionnels, l’usager pourra s’épanouir dans un lieu sécurisant où il pourra bénéficier de l’accompagnement nécessaire. De nombreuses salles d’activité et d’animation sont à disposition des usagers. Ils pourront recevoir leur famille, regarder la télé dans le coin salon, accéder à Internet, etc.

SP


Diversifier la prise en charge en EHPAD

Dans le domaine des personnes âgées, la fondation Père Favron a engagé des travaux de restructuration depuis 5 ans. « Les anciens locaux étaient devenus obsolètes. Il a fallu donc reconstruire à neuf la maison de retraite "les Pétales", délocaliser à la Ravine Blanche et à l’Entre-Deux, augmenter la capacité d’accueil et diversifier les modes de prise en charge » explique Jocelyn Bassan, représentant des familles au conseil à la vie sociale. L’ensemble des résidents de la maison de retraite "les Pétales" vont donc intégrer les 3 nouveaux bâtiments en fonction de leur capacité d’accueil. « Sur les 3 établissements, nous sommes à 290 places au lieu de 183 aujourd’hui aux "Pétales" » précise la directeur Ahmed Abidi.
L’ensemble des bâtiments a été conçu pour offrir un meilleur cadre de vie aux personnes âgées, « il a fallu adapter les locaux, les activités, avec un plateau technique de soins et de rééducation » poursuit Ahmed Abidi. L’EHPAD de Bois d’Olive compte, à lui seul, 90 lits permanents et 15 places en accueil jour pour les malades Alzeimer. « L’établissement dispose aussi un lit en urgence et ça c’est nouveau ».

 SP 


Des nouveaux locaux pour l’ESAT, "les ateliers du Pont Neuf"

Les ateliers du Pont Neuf accueillent 125 personnes adultes handicapées qui travaillent. Orienté par la MDPH, ces adultes viennent à l’ESAT ou en entreprise tous les jours, encadrés par une équipe technique. Ces personnes apprennent un métier dans le bâtiment, la restauration, l’entretien de locaux et d’espaces verts, etc. « 80% de nos activités sont externalisés, ils vont donc avec leur moniteur directement en entreprise » précise Alain Sabban, directeur de l’ESAT. D’ailleurs, c’est aujourd’hui une obligation que d’embaucher des personnes porteuses de handicap.
Bien sûr, le taux d’équipement dans le domaine est insuffisant, « nous avons entre 30 et 40 personnes en attente dans chaque structure mais les choses avancent ». Durant les journées de la fondation, les familles viennent également découvrir les nouveaux locaux où évoluent leurs enfants. « Nous avons voulu allier le bois, symbolisant la chaleur humaine, et le fer, représentant le travail » poursuit Alain Sabban.
Vendredi, les entreprises seront, elles aussi, invitées à venir découvrir le travail en ESAT.

SP


Kanalreunion.com