Local

La mairie du Port a cent ans

1913 - 2013

Témoignages.re / 23 décembre 2013

La chronique portoise retiendra que c’est un 20 décembre, le jour de la Fête réunionnaise de la Liberté, que la Ville du Port a inauguré sa nouvelle mairie. Une mairie en réalité à la fois nouvelle et ancienne, qui porte gaillardement son siècle d’existence suite à un programme de travaux de rénovation et d’agrandissement achevé il y a quelques mois.

JPEG - 46.6 ko
Jean-Yves Langenier et Firose Gador découvrent la plaque de la nouvelle mairie. (photo A.D.)

Le maire du Port Jean-Yves Langenier a retracé ces cent années faites d’épisodes heureux et malheureux, évoquant au départ en 1913 (soit 18 ans après la naissance de la ville) ce « bâtiment composé d’un rez-de-chaussée et d’un étage avec un toit en bardeaux à quatre pentes » autour duquel va se cristalliser la vie bouillonnante de la toute jeune cité maritime, avec ses docks et ses quais, sa gare du chemin de fer, son marché couvert…

Dans son évocation des décennies passées, Jean-Yves Langenier a fait une bonne place à l’événement historique qui a marqué la journée du 28 novembre 1942, quand le contre-torpilleur le Léopard a libéré la ville et l’île entière au nom des Forces Françaises Libres avec l’appui actif des Portois progressistes, emmenés par Léon de Lépervanche.

Au fil des ans, l’hôtel de ville va s’agrandir au fur et à mesure qu’augmentera la population portoise. 1954 et 1977 ont connu d’importants travaux de rénovation : remplacement du toit en bardeaux par une dalle en béton sous Léon de Lépervanche, puis ajout d’un nouvel étage sous Paul Vergès. 1979 aura été quant à elle l’année de l’apparition, dans la salle du conseil municipal, de la tapisserie géante conçue par Alain Séraphine, œuvre magnifique dans laquelle se sont reconnues depuis 35 ans des générations de Portois, puisqu’elle met en scène les deux versants des luttes qui font la fierté de la ville : la résistance à la répression tout d’abord, puis l’avènement de la municipalité démocratique en 1971.

Depuis 1986, la mairie est dotée de 4 niveaux. Aujourd’hui en 2013, cent ans après sa naissance, elle épouse le grand projet d’aménagement d’ouverture de la ville sur la mer, en se tournant elle aussi vers l’océan. Elle offre désormais sa belle façade en vis-à-vis des bassins du port de la Pointe des Galets. C’est là qu’une plaque a été découverte, symbolisant les racines de la ville : "1913 – 2013 : In sièk listoir po nout méri Lo Port".

A.D.

JPEG - 41.4 ko
Patrick Manent et ses dalons ont animé la matinée par une séquence maloya bien enlevée. (photo A.D.)
JPEG - 65.9 ko
Danseuses et danseurs au rythme du maloya. (photo A.D.)


Kanalreunion.com