Local

La Réunion, à l’heure du « tout numérique »

15ème édition de l’UCOI À Saint-Pierre

Sophie Périabe / 17 septembre 2010

Durant deux jours, l’ECI (Échanges-communication-informations) organise la 15ème édition de l’UCOI (Université de la communication de l’océan Indien) aujourd’hui rebaptisée “Rencontre numérique”. C’est l’occasion d’expliquer, de montrer et démontrer toutes les dernières évolutions, à l’heure où La Réunion n’échappe pas au « tout numérique ».

« C’est la 1ère édition sous ce nom de “Rencontre Numérique” mais c’est la 15ème année que nous faisons l’Université de la communication de l’océan Indien (UCOI) », explique Roger Ramchetty, délégué général de l’UCOI. La manifestation s’est également raccourcie, elle ne dure que 2 jours au lieu de 4 et se déroule cette année à Saint-Pierre.
L’objectif affiché par les organisateurs est « d’expliquer, de montrer et de démontrer ce qui se passe en matière de communication, les grandes tendances d’aujourd’hui », poursuit Roger Ramchetty. En effet, La Réunion n’échappe pas aux innovations mondiales, il s’agit donc pour nous, citoyens, d’en débattre sereinement, d’en exprimer des diagnostics et de faire des propositions sur les thèmes qui seront traités, à savoir l’économie et les services, le politique et la culture, l’éducation et la formation, les médias.
De plus, nous sommes aujourd’hui dans un contexte particulier puisque l’arrivée de la TNT est prévue pour cette fin d’année. Cette petite révolution va modifier considérablement les habitudes des Réunionnais. D’ailleurs, la population peut découvrir en avant-première les chaînes qui seront proposées, « nous avons un mur d’images avec toutes les chaînes de la TNT diffusées. Par ailleurs, une projection de film en 3D, sans lunettes spéciales, est également prévue aujourd’hui (NDLR-hier) », rajoute le délégué de l’UCOI.
La société Realfusio de Toulouse édite déjà des contenus 3D sur cet écran relief 3D. Même si les entreprises utilisent déjà cette technologie, pour une utilisation dans le cadre familial, « il faudra attendre encore 10 ans », précise Roger Ramchetty. En effet, il faudra débourser 8.000 euros pour acquérir ce bijou de technologie et « faut-il encore avoir les émissions nécessaires ».
D’autres thèmes seront abordés lors de cette rencontre numérique notamment, « les seconds parents numériques » à savoir les consoles de jeu, les téléphones portables, etc. ; « à quand le très haut débit à La Réunion ? », « le numérique, les élus à l’heure du choix ».
Aider à la décision politique est aussi un objectif de cette rencontre numérique. « Les politiques doivent, en effet, faire des choix. L’amélioration des techniques, ce qu’on appelle les innovations, influe obligatoirement sur la vie quotidienne des ménages réunionnais ». Les tuyaux, les terminaux, fixes et surtout mobiles, les serveurs, les moteurs de recherche ne sont pas que de la technique. Ils propagent, ils influent, ils cultivent, ils éduquent. Ils transportent des contenus, des représentations, des idées, de l’idéologie, ils participent à la vie politique. À qui profite cette évolution ? Que peuvent en tirer les décideurs de La Réunion ?
Bref, cette rencontre numérique se veut un lieu d’échanges, de débats et surtout de propositions pour construire La Réunion de demain, où le numérique prend une place de plus en plus importante.

 SP 


Kanalreunion.com