Local

La société réunionnaise à la loupe

Enquête INSEE "migrations, famille, et vieillissement"

Témoignages.re / 8 octobre 2009

L’enquête menée actuellement par l’INSEE est inédite. Elle va servir à décrire précisément les mutations en cours dans la société réunionnaise et à définir les politiques publiques. Les enquêteurs sont sur le terrain jusqu’au 27 février.

Du 1er octobre 2009 au 27 février 2010, l’Insee et l’Ined (Institut nationale d’études démographique) mènent une enquête sur les migrations, la famille et le vieillissement (MVF) à la Réunion. Une « enquête régionale d’intérêt nationale », selon Claude-Valentin Marie, conseiller pour l’outre-mer à l’Ined, et vice-président de la HALDE (Haute autorité contre les discriminations). Car il ne s’agit pas tant d’obtenir des chiffres que d’étudier les mutations en cours de la société, leurs interactions, les effets sociaux et économiques qu’ils vont produire. L’objectif étant d’éclairer les politiques publiques sur les enjeux et l’émergence de besoins.
L’enquête, d’une ampleur inédite, va être effectuée à partir d’un échantillon de 4.000 habitants à la Réunion. Quatre groupes sont ciblés : les natifs du département, les natifs de retour, les immigrants non natifs (nationaux, autres DOM, étrangers). L’enquête concerne donc tout le monde, de toutes origines, de 18 à 79 ans. Conseil général, Conseil régional, État en sont les partenaires financiers.

Un passage massif à la retraite

Pour la migration, l’enquête porte sur la mobilité des jeunes natifs, l’immigration internationale et la migration de retour des natifs de l’île. Il s’agit de déterminer les raisons et l’impact de ces choix.
Le vieillissement constitue « un point moins documenté, une préoccupation politique moindre et pourtant centrale, affirme Claude- Valentin Marie. La préoccupation du chômage des jeunes masque les effets à venir du vieillissement. Il est largement en cours ». Grâce aux questionnaires, l’INSEE pourra déterminer les conditions de vie des plus de 60 ans à l’horizon 2030. Soit 245.000 individus, 24% de la population réunionnaise. La Réunion comptera ainsi le plus grand nombre de personnes âgées des DOM. Le conseiller outre-mer de l’INED souligne ainsi les fortes disparités auxquelles il faut s’attendre.
Deux réalités sociales pourront coexister. D’un côté, le retraité fonctionnaire, avec 30% d’indexation, des enfants qui auront fait des études, et une solidarité familiale. De l’autre, une famille d’ancien ouvrier agricole, qui a connu le chômage, qui se retrouvera au minimum vieillesse, et dont les enfants seront en situation de précarité. La solidarité familiale pourra s’organiser ?
L’étude de la famille, « lieu primordial de socialisation dans les DOM », est dont nécessaire pour déterminer les environnements familiaux à venir et leur capacité à faire preuve de solidarité intergénérationnelle. Quand on sait également que dans les DOM les familles monoparentales sont fréquentes, la taille des ménages est élevée, la présence des enfants durables en raison de la difficulté d’insertion professionnelle, et la fécondité précoce.
L’enquête MVF est commune aux quatre DOM mais devrait faire émerger les spécificités. Les premiers résultats seront disponibles fin 2010 et serviront de base à des études approfondies sur « les ressorts et obstacles de l’insertion économique et sociale des jeunes adultes », « les conditions de vie des retraités et futurs retraités », « l’intégration des populations immigrantes », ou encore « le vécu des discriminations ».

Edith Poulbassia


La Réunion 2030

Environ 1.026.000 habitants, une stabilisation des moins de 20 ans, mais une part croissante des plus de 60 ans. De 11% en 2005 à 24% en 2030, soit 245.000 personnes. Parmi elles, 75.000 personnes de plus de 75 ans, contre 23.000 en 2005. « Passé cet âge, les situations de handicap sont plus fréquentes à la Réunion qu’en métropole », indique le conseiller outre-mer de l’INED. L’âge moyen en 2030 sera de 39,7 ans, contre 32 ans en 2005.


« La réponse de chacun est essentielle »

Jusqu’au 27 février 2010, chaque habitant peut être sollicité par l’un des 40 enquêteurs de l’INSEE, reconnaissables par la carte officielle tricolore. Le questionnaire dure en moyenne une heure et demi. En cas, d’absence l’enquêteur propose une prise de rendez-vous. Il s’agit d’une enquête obligatoire, déclarée d’intérêt général. La confidentialité est garantie par la loi.


Kanalreunion.com