Local

La violence fait deux victimes

Drame à l’ONF

Témoignages.re / 13 février 2013

Un salarié de l’ONF a tiré hier sur le directeur des ressources humaines de ce service à La Réunion. Il a ensuite retourné l’arme contre lui. Les deux travailleurs sont décédés.

La direction régionale de l’Office national des forêts a été le lieu d’un drame hier. Un travailleur a sombré dans le désespoir. Cela fait quatre ans que ce Réunionnais a été muté en France. Il a estimé que c’est son employeur qui est responsable de la crise qu’il vivait. Il a tiré sur le directeur des ressources humaines de l’ONF avant de retourner l’arme sur lui. Les deux salariés sont décédés.
L’émotion était considérable hier. Le directeur de l’ONF sera à La Réunion aujourd’hui, il donnera la position du service public lors d’une conférence de presse cet après-midi. Pour leur part, la présidente du Conseil général et le président du Parc national ont réagi hier. Nassimah Dindar et Daniel Gonthier manifestent leur solidarité au personnel de l’ONF et font part de leurs condoléances aux familles éprouvées.
Ces deux disparitions montrent combien la violence reste présente dans notre société.




Un message, un commentaire ?



Messages






  • Violence : la MORT !
    Toutes les formes de violence engendrent la MORT. Cette violence est trop presente dans ce Monde ou seul compte l ARGENT. L etre HUMAIN n est plus qu objet . Il est soumis aux regles du profit . Alors naissent ces violences .
    Violence a l ecole .
    Violence pour cette jeunesse qui ne demande qu a vivre , travailler . C est le chomage ou la prison.
    Violence a ces Femmes qui cherchent du travail pour nourrir leurs enfants. Et le 15 du mois , elles sont sans le sous.
    Violence a ces Hommes qui chaque jour cherchent, cherchent du travail sans jamais en trouver . Pire : ils sont accuses de tous les maux.
    Violence a ces Papas, Mamans, enfants qui cherchent un logement et qui vivent dans des conditions inhumaines.
    Violence a ces compatriotes qui sont mutes en Metropole et a qui il est refuse une mutation pendant que des postes sont proposes a celles et a ceux qui viennent d ailleurs.
    Violence a ces Gran Moun qui ont travaille des annees des annees et qui doivent mendier pour vivre leur fin de vie.
    Violence. Violence . C est ce que vivent beaucoup de mes compatriotes qui vivent en Metropole. Mes compatriotes sont les oubliees, les oublies.
    Violence : la vie de galere et de misere de nombreuses compatriotes, de nombreux compatriotes qui VIVENT en Metropole et a qui il leur est refuse de VIVRE chez ELLES, chez EUX. VIVRE au PEI.
    Violence c est se savoir OUBLIEE , OUBLIE . IGNOREE.IGNORE.
    Violence c est savoir que sak la sot la mer doivent accepter de ne plus REVOIR et VIVRE dans le Pei de son enfance , de ses Parents.Son PEI !
    Violence c est savoir que la place doit etre faite pour permettre a celles, a ceux qui ne sont pas du Pei de venir VIVRE chez NOUS, dans not Pei ! Et NOUS ? Dehors de chez NOUS. Nous ne sommes plus DIGNES pour VIVRE et travailler au PAYS !
    Degage ! Laisse la place !
    Et pour nous : La Violence , cette vie de galere, de misere .
    Violence : LA MORT.
    Question : les responsables de l’ O.N.F. des instances politiques et departementales ont elles, ont ils un jour simplement ecoute celui qui s est donne LA MORT ?

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com