Local

Le coco à l’honneur sous toutes ses formes

“Koko en fête” à Grande Fontaine le samedi 13 et dimanche 14 août

Témoignages.re / 11 août 2011

L’association Respect la nature, en collaboration avec la municipalité de Saint-Paul, organise “Koko en fête” le samedi 13 et dimanche 14 août 2011 à Grande Fontaine, sur le parking de la salle polyvalente, près de la Mairie annexe.

C’est avec beaucoup de motivation que ce « kartié » met à l’honneur le « koko ». Et le succès est au rendez-vous année après année. Le cocotier est un arbre emblématique de la ville de Saint-Paul. En effet, le quartier de la Grande Fontaine est bordé de ces arbres courbés par le poids des « grap’ koko ». Le « pié koko » fait partie intégrante du paysage.
C’est véritablement le coco sous toutes ses formes dont l’on compte vanter les mérites au cours de ces deux jours de manifestation. Le coco est bien plus qu’une simple noix. En effet, il se décline sous un « tralé » de formes à découvrir lors de “Koko en fête”. D’un point de vue culinaire, sa pulpe et son eau se dégustent de l’entrée au dessert. De plus, les fibres de coco ou encore les feuilles du cocotier se transforment sous les doigts des artisans péï en objets divers (chapeaux, vannes...).


• Grimpèr d’koko (cour de l’école Jean-Luc Dally-Eraya)
Ne ratez surtout pas le concours de « grimper’ pié koko ». À l’aide de leurs mains et/ou de leurs jambes, les candidats s’élanceront dans l’ascension des arbres les plus hauts de la « kour » de l’école primaire Dally-Eraya, et cela, dans l’espoir de décrocher le titre convoité de meilleur grimpeur.

• Les produits du “koko” sont un vrai patrimoine et un vivier économique.
Selon la Chambre d’agriculture, la production de cocos représente 3.000 à 4.000 tonnes chaque année dans l’île (environ 45 hectares en production). Une trentaine d’exploitants sont recensés à La Réunion.
Quelques exemples d’utilisation du coco :

- Les feuilles servent à la confection de salle verte, vannes, paniers, chapeaux,
et même de “balier zig”.

- La coque séchée du coco servait et sert à “cirer lankostik” dans certaines cases.

- Les fibres sont exploitées pour la conception de lampes de chevets.

• Tresser d’koko
Les tresseurs de coco seront en démonstration lors de “Koko en fête”, ils ouvriront une fenêtre sur un savoir-faire qui se perd, pour que vive la tradition !


Artisanat
Lampes, chapeaux et tressage des feuilles de coco vous attendent, venez nombreux découvrir les nombreuses déclinaisons du coco dans notre quotidien.

Dégustation
Le “koko” se mange « à toutes les sauces » et séduit les papilles des visiteurs. L’association Respect pour la nature proposera des dégustations de divers mets sur leur stand tout au long des deux jours de festivités.

Plateau artistique
“Koko en fête”, c’est aussi des concerts et des animations foraines sur le parking de la salle polyvalente. Des groupes de quartier et des figures de la scène locale de séga et dance-hall se succéderont sur le podium.
Retrouvez entre autres : François Dal’s, Vinkety et le groupe saint-paulois Manyan.


Kanalreunion.com