Local

Le combat exemplaire d’Ahmed Kathrada aux côtés de Nelson Mandela : la lutte contre le racisme, contre les inégalités et pour la démocratie

Conférence à Saint-Denis

LB / 7 août 2014

Une très belle conférence s’est déroulée ce mardi 5 août à l’ancien Hôtel de Ville de Saint-Denis avec le grand militant sud-africain Ahmed Kathrada dans le cadre de sa visite d’une semaine à l’invitation de l’Association Musulmane de La Réunion (AMR). Plusieurs centaines de personnes ont participé à cette rencontre, dont il y a de nombreux enseignements à tirer pour les combats du peuple réunionnais en faveur du respect de ses droits fondamentaux.

JPEG - 57.6 ko
Un public très nombreux, avec plusieurs personnalités réunionnaises comme Mgr Gilbert Aubry et Paul Vergès, ont participé à cette conférence.

Après les mots d’accueil prononcés par l’adjoint au maire dionysien René-Louis Pestel et Houssen Amode, président de l’AMR, puis la proclamation d’un chant et d’un poème, Ahmed Kathrada a fait un exposé très intéressant sur les combats admirables qu’il a menés depuis son adolescence au service de son peuple. Il a notamment rappelé les luttes accomplies pendant des décennies pour libérer l’Afrique du Sud de la dictature d’un État raciste et les violentes répressions infligées par ce régime aux combattants de la liberté.
Le conférencier a notamment raconté dans quelles conditions il a été condamné à la prison à vie en 1963 aux côtés de Nelson Mandela et d’autres militants anti-apartheid ainsi que les épreuves pénibles voire tragiques subies par eux pendant plus d’un quart de siècle en prison mais aussi par de nombreux camarades de l’ANC (African National Congress) et autres combattants de la liberté. Ensuite, il a rappelé comment grâce à ces combats une avancée importante vers la démocratie a pu se faire dans le pays, notamment en 1994 avec l’élection de Nelson Mandela à la présidence de la République, suivi par d’autres responsables de l’ANC.

Qu’allons-nous faire à La Réunion ?

Mais pour Ahmed Kathrada, ce combat pour la démocratie et la réparation des effets de l’apartheid n’est pas terminé. « Après 350 ans de règne blanc, nous devons continuer à lutter contre la pauvreté et progresser de jour en jour pour soutenir les personnes les plus pauvres ».
Ahmed Kathrada a conclu en invitant chaleureusement les Réunionnais à visiter son pays, notamment l’île de Robben Island, où il a été détenu avec ces camarades, « et à venir apprécier notre nouvelle démocratie ». Ensuite, lors des échanges avec le public, Ahmed Kathrada a exprimé son soutien à la lutte de libération du peuple palestinien, il a évoqué « l’importance du pardon pour faire évoluer ensemble la démocratie » et le dialogue social pour résoudre les problèmes du pays.
En nous appuyant sur les propos passionnants de cette personnalité de grande envergure, qu’allons-nous faire concrètement ensemble à La Réunion en tant que Réunionnais pour créer une gouvernance démocratique, abolir l’apartheid social et renforcer les liens avec les peuples frères de la région pour un co-développement solidaire de l’Indianocéanie ?

L. B.


Kanalreunion.com