Local

Le Comité de solidarité Chagos La Réunion boycotté par la Mairie de Saint-Paul ?

Alors que la commune donne le nom d’une Chagossienne à sa piscine du front de mer

Témoignages.re / 10 mars 2012

Comment expliquer qu’à l’occasion d’une cérémonie censée réaffirmer la solidarité entre les Chagos et La Réunion, les Réunionnais les plus impliqués dans ce mouvement n’y soient pas conviés ?

Ce jeudi, Journée internationale des droits des femmes, la Mairie de Saint-Paul a organisé une cérémonie de dénomination de la piscine du front de mer en hommage à une militante des Chagos.
Depuis toujours, les Réunionnais ont soutenu la lutte menée par les Chagossiens pour retourner vivre dans le pays d’où ils ont été chassés par la construction de la base militaire de Diego Garcia.
La Mairie avait d’ailleurs tenu à marquer cet événement par la présence de deux Chagossiennes.
Mais jeudi, cette cérémonie a surtout été marquée par deux accrocs qui n’ont échappé à personne et qui interrogent.
Le Comité solidarité Chagos La Réunion n’était pas invité à la cérémonie, c’est pourtant la cheville ouvrière du combat de nos deux peuples contre les injustices. Incroyable, mais vrai !
Autre fait : le maire du Port n’était pas convié alors que Jean-Yves Langenier est un des élus les plus engagés dans le soutien à la cause chagossienne. Il a déjà invité des délégations des Chagos au sein de son institution, et il a baptisé "Avenue des Chagos" la voie qui structure le projet "Ville et Port".
Comment la direction de la Mairie de Saint-Paul explique-t-elle ces faits ?


Kanalreunion.com