Local

Le Ganesh de la Sapèl la mizèr vandalisé

Cinthia Fontaine / 28 juillet 2010

Sixième acte de vandalisme en 20 ans sur cette statue de Ganesh située dans la ravine Saint-Gilles entre Villèle et Saint-Gilles les Hauts. C’est un lieu de culte où se rendent les processions de la Sapèl la Mizèr. Le délit s’est produit entre la dernière procession du 11 juillet et ce week-end où le forfait a été découvert. Cette fois, c’est un bras qui a été arraché du corps, les débris de la main éparpillés par terre. La fois d’avant, c’était la tête qui avait été séparée du corps. L’association Oublie pas nout tradition tamoul et la Sapèl la Mizèr avaient alors décidé d’entourer la statue d’une structure grillagée pour la protéger. Malheureusement, il a suffi d’une porte mal fermée pour que ce lieu de culte subisse les assauts de vandales. Daniel Singaïny, fondateur de Sapèl la Mizèr, penche pour des actes faits par malice, par délinquance. « La Rényon i di la poin communalisme, lé possible, mais quand ou voi des actes comme ça, ou pans néna communalisme, précise-t-il. Ici, pourtant, toutes les communautés y vive en paix dans la tolérance. Nou la toujour défendu des valeurs de respect des cultures et des cultes, de tolérance et de paix ».

CF


Kanalreunion.com