Local

Le thé, un art de vivre

Témoignages.re / 27 août 2012

« On boit le thé pour oublier le bruit du monde », murmure un proverbe chinois. En cette fin de vacances, avec le stress quotidien qui fait son retour, ces paroles pourraient en intéresser plus d’un. Moins excitant que son illustre concurrent le café, le thé est souvent symbole de paix, de détente, de bien-être. Par sa capacité à figer le temps, et ses différentes saveurs, il séduit de plus en plus de Réunionnais, comme en atteste la boutique “Divers et des Thés” à Saint-Denis.

Le thé est la deuxième boisson la plus bue dans le monde. Il invite au voyage, se partage, se déguste avec plaisir. Boire du thé, c’est un rituel, un art, une philosophie pour certains. Et c’est avant tout une question de timing. Les buveurs de thé savourent leur Souchong ou leur Darjeeling comme des grands crus du bordelais. Ce sont des raffinés, dont la devise est : « Chaque chose en son temps ».

Selon la légende chinoise, l’utilisation du thé comme boisson serait apparue en l’an 2737 avant notre ère, quand des feuilles se seraient détachées d’un arbre pour tomber dans l’eau chaude de l’Empereur Shen Nung. Aujourd’hui, le thé est une boisson au succès planétaire, grâce à ses saveurs variées et sa simplicité de préparation, mais aussi aux vertus qu’on lui attribue. Le thé permet en effet une bonne hydratation et stimule l’éveil sans pour autant être excitant, à la différence du café. Le Britannique William Gladstone a d’ailleurs dit : « Si tu as froid, le thé te réchauffera. Si tu as chaud, ça te détendra. Si tu es dépressif, ça te réconfortera. Si tu es excité, ça te calmera ».

A Saint-Denis, dans la rue Jean Chatel, la boutique “Divers et des Thés”, la seule de l’île, propose 180 références de thé. Vert, noir, rouge, blanc, nature ou mélangé, en vrac ou en sachet, le thé se présente sous différentes formes sur les étagères, et provient du monde entier. « Nos thés sont issus de Chine, qui produit 75% du thé mondial, mais aussi de l’Inde, du Ceylan, du Japon, de l’Afrique, de l’Amérique latine », explique Jérôme de “Divers et des Thés”.

Pour lui, le thé est synonyme de « moment où l’on prend son temps ». « En ce sens, boire du thé est un luxe, puisque le temps est un élément dont on dispose de moins en moins dans nos sociétés », souligne Jérôme, avant d’ajouter que « le thé, c’est toute une culture, un rituel qui trouve son sens aussi bien dans les moments solitaires que dans les moments d’échanges ».

Si “Divers et des Thés” propose des thés du monde entier, celui produit à La Réunion ne fait pas partie des gammes présentées, mais cela ne saurait tarder. « On est actuellement en discussion avec le producteur de Grand Coude pour faire connaître à nos clients le thé blanc de La Réunion », explique Jérôme. Dans les Hauts de Saint-Joseph se trouve en effet “Le Labyrinthe en Champ Thé”, seul territoire de France où l’on produit du thé.

« A La Réunion, il y a de plus en plus d’amateurs de thé », indique pour sa part Jérôme. Chez “Divers et des Thés”, la clientèle est en effet « croissante ». « On a des jeunes et des moins jeunes, des femmes et des hommes qui viennent acheter du thé », note Jérôme, qui précise que « le public masculin se dirige très vite vers le thé nature », tandis que « le public féminin préfère les thés mélangés, fruités, aromatisés ».

L’homme se dit « surpris par la connaissance de certaines personnes » en la matière. « Une partie de notre clientèle est composée de personnes qui connaissent parfaitement la culture du thé et qui sont exigeantes sur sa préparation. Par exemple, certains d’entre eux nous demandent parfois un modèle particulier de théière ou de tasse. Le thé, c’est aussi un art de la table », raconte Jérôme.
En effet, si pour certains la convivialité du thé se résume à un sachet plongé dans un peu d’eau chaude, pour d’autres, la variété de thé, l’eau et la théière sont sélectionnées soigneusement et l’infusion s’accompagne d’un déploiement raffiné de vaisselle.

 Source : Imaz Press Réunion 


Kanalreunion.com