Local

Les avions vont survoler le Barachois

Saint-Denis/Sainte-Marie

Témoignages.re / 2 juillet 2013

Du fait des travaux sur la piste d’atterrissage de Gillot, les avions doivent prendre une autre trajectoire. Ils passeront 450 mètres au-dessus du Barachois avant de se poser sur la piste longue réservée habituellement aux décollages.

JPEG - 26.4 ko
Première phase des travaux de renforcement de la piste courte et d’élargissement de ses accotements.

La piste longue de l’Aéroport de La Réunion Roland Garros est rendue au trafic ce samedi, après seize semaines de travaux essentiellement effectués de nuit et dans le respect du calendrier prévu par le groupement d’entreprises GTOI-SBTPC. La chaussée aéronautique, en service depuis 1994, a été entièrement rabotée et a reçu un nouveau revêtement, constitué de béton bitumineux aéronautique qui renforce sa capacité portante sur la totalité de sa surface (3.200 m de long sur 45 m de large). La chaussée a également été reprofilée sous un angle conforme à l’évolution des normes aéronautiques.

Ses accotements ont été portés de 7,5 m à 15 m de large, de part et d’autre, et revêtus d’un enrobé résistant au souffle des réacteurs qui équipent les avions très gros porteurs.

Le chantier en cours vise à anticiper sur l’usure des chaussées, liée à la croissance du trafic et à l’évolution des caractéristiques des avions touchant La Réunion (effet « poinçonnant » élevé des Boeing 777-300, notamment). Des renforcements plus importants sont réalisés sur certaines zones soumises à des contraintes plus fortes (le taxiway de sortie de parking, les raquettes de bout de pistes...)

Le chantier permet également une mise aux normes environnementales des installations, par la mise en place d’un système de traitement des eaux pluviales et inclut la réfection complète du balisage lumineux. Cet investissement est aussi l’occasion de dimensionner les pistes pour l’accueil d’avions très gros porteurs : Antonov 124 (avion de transport ponctuellement utilisé pour le convoyage de très gros matériels), Airbus A380 et Boeing B747-8, dont se dotent progressivement les compagnies aériennes. L’élargissement des accotements, de part et d’autre des pistes, répond aux caractéristiques de ces appareils, dont le souffle des réacteurs a une portée plus large que celui des gros porteurs classiques.

Les travaux de renforcement de la piste courte et d’élargissement de ses accotements ont commencé hier et se dérouleront en deux étapes :

- du 1er juillet au 3 septembre

- du 23 octobre au 17 décembre.

Les interventions sur le réseau d’assainissement se poursuivront pendant les deux étapes de cette phase, alors que la totalité du trafic à l’atterrissage et au décollage utilisera la piste longue.

Pendant cette phase de travaux, une procédure spécifique d’approche sera mise en œuvre pour les atterrissages. Pour que les avions puissent se poser en toute sécurité sur la piste longue habituellement dédiée au décollage, ils s’aligneront sur un axe qui leur fera survoler le Barachois, à une altitude de 450 m et à 200 m au large de la pointe des Jardins, au lieu de 1.200 m lorsque la piste courte est en service.

Cette procédure avait été utilisée lors de la première phase des travaux sur la piste courte, du 8 février au 7 mars.


Kanalreunion.com