Local

Les femmes des Savoir-Faire Portois solidaires des Chagossiens

Alain Dreneau / 21 novembre 2011

La Maison de quartier de la cité Ravine à Marquet a été une fois de plus le théâtre d’une action de solidarité avec le peuple chagossien. Solidarité tout à fait concrète puisqu’il s’agissait d’un repas créole préparé de A à Z par les femmes de l’Association pour la Promotion des Savoir-Faire Portois (A.P.S.F.P.). Ce groupe de femmes généreuses et dynamiques avait décidé, en accord avec le Comité Solidarité Chagos La Réunion (C.S.C.R.), de renouveler l’expérience concluante de l’an dernier et de dédier un nouveau repas convivial au soutien financier à la lutte des Chagossiens.

Une lutte qui ne faiblit pas et qui exige par là même des dépenses importantes, liées en particulier aux déplacements en Grande-Bretagne, à Bruxelles, à Strasbourg ou ailleurs… La cause chagossienne pour avancer doit à tout prix bénéficier d’un écho international, et d’une mobilisation des opinions publiques. Comme le dit Olivier Bancoult, leader du Groupe Réfugiés Chagos : « Nous combattons pour une cause juste. Il s’agit avant tout d’une lutte pour un droit humain ».

Outre la qualité bien établie désormais des menus créoles de l’association, c’est le geste de solidarité auquel on était convié qui a rassemblé les convives. Souvent jonglant avec les contraintes de leur emploi du temps, ces convives ont tenu à marquer de leur présence et de leur soutien l’initiative de “celles qui ont les Chagos au cœur”. Georges Gauvin a tenu, au nom du C.S.C.R, à les remercier chaleureusement, ainsi que les nombreuses personnes présentes.

A.D.


Kanalreunion.com