Local

Les jeunes Réunionnais vigilants

La nomination du directeur de la SHLMR contrariée

Témoignages.re / 27 août 2011

Jeudi, le Conseil d’administration de la SHLMR devant entériner la nomination de Jean-François Moser à la Direction des HLM a été interrompu. De jeunes Réunionnais sont intervenus pour rappeler qu’ils sont nombreux à être capables de tenir un poste à haute responsabilité.

Plus rien ne sera comme avant. Les administrateurs de la SHLMR avaient choisi le cadre feutré d’un hôtel d’affaires pour entériner la nomination de l’ancien directeur de Bois-Rouge à la tête de la société. Ils ont dû sursoir à leur projet du fait de l’irruption de jeunes Réunionnais.
Ces derniers sont intervenus pour demander à ce que les candidatures de jeunes diplômés soient examinées par la SHLMR.
Force est de constater une séparation des rôles très claire à La Réunion. Lorsqu’il s’agit d’attribuer des emplois précaires ou des contrats emplois-verts, c’est bon pour les Réunionnais. Mais quand il s’agit de postes de direction avec de très hautes rémunérations, ce n’est plus bon pour les Réunionnais.
Pourtant, les jeunes compétents ne manquent pas dans notre pays. Ils sont encore plus nombreux qu’à l’époque où la SHLMR faisait la promotion de cadres réunionnais à sa direction. Les administrateurs ne peuvent plus brandir l’excuse du recours obligatoire à des compétences extérieures.
Manifestement, certains croient encore pouvoir passer outre l’envie de responsabilité de la jeunesse réunionnaise. Pour la SHLMR, il a donc fallu que ses administrateurs se réunissent hier dans la clandestinité pour imposer le choix refusé la veille par les jeunes.
Désormais, tous les décideurs savent que s’ils refusent d’être en phase avec la réalité du pays, ils auront affaire à la mobilisation des jeunes Réunionnais.


Kanalreunion.com