Local

Les Prix Banque de La Réunion et Crowe Horwath FDM attribués à Chloé Lala Guyard

Convention d’éducation prioritaire

Témoignages.re / 8 août 2013

Dans le cadre de la Convention d’éducation prioritaire, hier a eu lieu dans le salon de l’Hôtel de la Banque, à Saint-Denis, la remise de Prix de la Banque de La Réunion et du cabinet de Commissariat aux comptes et d’expertise comptable Crowe Horwath FDM à Chloé Guyard, brillamment admise à Sciences Po Paris. Voici le communiqué de la Banque de La Réunion.

JPEG - 48.8 ko
Chloé Lala Guyard.

La Banque de La Réunion et le cabinet de Commissariat aux comptes et d’expertise comptable Crowe Horwath FDM remettent chacun, pour la première fois, un Prix à une élève méritante du Lycée Jean-Hinglo du Port, admise à Science Po Paris. Cette récompense devrait être reconduite au cours des prochaines années.

Chloé Guyard, auréolée des félicitations du jury avec 18,91 de moyenne au Bac en série littéraire, a été admissible en Classe préparatoire à Louis Legrand et aussi à Sciences Po Paris. Cette élève cultivée a choisi Sciences Po dont le jury a été conquis par son mémoire intitulé "L’Union européenne, Prix Nobel de la paix en 2012".

Chloé est un exemple pour les jeunes de La Réunion

Actuellement au chômage, la mère de cette jeune étudiante portoise peut être fière du parcours de sa fille. Malgré le milieu défavorisé dans lequel elle a grandi, Chloé a su faire de ses difficultés une force. A terme, elle souhaite intégrer l’ENA et travailler ensuite dans une ambassade.

La Banque de La Réunion et le cabinet de Commissariat aux comptes et d’expertise comptable Crowe Horwath FDM dirigé par Abdoullah Lala, lui-même ancien de Sciences Po Paris et président de l’antenne réunionnaise de l’association des Sciences Po, ont décidé de récompenser et soutenir les ambitions de cette brillante étudiante. Ce matin (hier-NDLR), lors d’une cérémonie à l’Hôtel de la Banque, Isabelle Ah-Sing, Directrice générale déléguée de la BR, a remis à la jeune étudiante un chèque de 1.500 euros et Abdoullah Lala un chèque de 600 euros afin de faciliter son installation dans la capitale. Dans son intervention, Isabelle Ah-Sing a souligné que Chloé est un exemple pour les jeunes de La Réunion. Elle montre qu’avec de l’ambition et du travail, on peut réussir, même si le chemin est encore long.

Depuis octobre 2010, une "convention d’éducation prioritaire" a été signée entre le lycée Jean-Hinglo du Port et l’Institut d’études politiques de Paris. Cette convention est une voie de recrutement sélective destinée aux élèves méritants, scolarisés dans des établissements en Zone d’Education Prioritaire partenaires de Sciences Po. Elle vise à rétablir l’égalité des chances en luttant contre les obstacles socio-économiques. Cela a porté ses fruits : deux bacheliers 2013 du lycée portois, Chloé Guyard et Maxime Técher, feront leur rentrée prochaine à Sciences Po.

Depuis octobre 2010, une "convention d’éducation prioritaire" (CEP) a été signée entre le lycée Jean-Hinglo du Port et l’Institut d’études politiques de Paris. Cette convention est une voie de recrutement sélective destinée aux élèves méritants, scolarisés dans des établissements en Zone d’Education Prioritaire partenaires de Sciences Po. Elle vise à rétablir l’égalité des chances en luttant contre les obstacles socio-économiques. Cela a porté ses fruits : deux bacheliers 2013 du lycée portois, Chloé Guyard et Maxime Técher, feront leur rentrée prochaine à Sciences-Po.

« Ces jeunes seront le témoin de l’excellence de notre île… »

La Section Réunion de l’association des Sciences Po s’est impliquée dès la fin 2005 pour la mise en place des CEP entre Sciences Po et les lycées de La Réunion. Lors de son intervention, Abdoullah Lala a rappelé le soutien apporté par les anciens Sciences Po de La Réunion aux différents acteurs concernés par ce dispositif.

Il a voulu remercier en particulier les membres de l’Association qui se sont portés volontaires pour participer aux jurys de sélection au Lycée Jean-Hinglo puis pour accompagner les candidats retenus.

Il a exprimé aussi son souhait de voir Chloé Guyard et Maxime Técher réussir dans leur scolarité à Sciences Po afin de donner un sens à la mise en place des CEP : celui de procurer une chance égale à chaque étudiant quels que soient sa condition, ses origines et son parcours.

« Ces jeunes seront le témoin de l’excellence de notre île et leur parcours une preuve que les jeunes Réunionnais peuvent à force de travail et de persévérance accéder à un parcours qui fera d’eux des exemples à suivre.

En particulier, Chloé sera ambassadrice comme elle le souhaite et pourra mener une carrière diplomatique, mais surtout elle sera l’ambassadrice de la jeunesse talentueuse, appliquée et des rêves qui deviennent possibles ».


Kanalreunion.com