Local

Nouvelle attaque de requin à La Réunion

Le préfet rappelle les mesures de prudence

Témoignages.re / 12 avril 2015

Un surfeur est décédé à la suite d’un attaque de requin ce matin à Saint-Gilles. Le préfet rappelle les mesures de sécurité, en particulier l’interdiction du surf en dehors du lagon dans la bande des 300 mètres.

Aujourd’hui, dimanche 12 avril 2015, peu après 09h00, sur le secteur de la pointe des Aigrettes dans la commune de Saint-Paul, un jeune homme âgé de 13 ans a été victime d’une attaque de requin alors qu’il surfait. Touché gravement aux membres inférieurs et supérieurs, il est décédé malgré l’intervention immédiate des services de secours. La sous-préfète de Saint-Paul s’est rendue aussitôt sur place, ainsi que les élus locaux.

Cet accident intervient à un moment où la sécurisation par des « zones expérimentales opérationnelles », telles que définies par l’arrêté préfectoral du 13 février 2015, a été initié notamment au moyen du « dispositif vigie-requin renforcé » par la commune de Saint-Paul en liaison avec la ligue de surf. Ce dispositif de zones sécurisées est le seul capable de permettre une reprise appropriée des sports nautiques. A noter que dans ce nouveau dispositif, la turbidité de l’eau constatée ce matin n’aurait pas permis son activation.

En conséquence, l’interdiction de ces activités dans la bande des 300m est plus que jamais impérative.

Dans l’attente des « zones expérimentales opérationnelles », ces activités ne peuvent donc se pratiquer que dans le lagon et en dehors du lagon dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal.

Dans l’immédiat, la flamme rouge a été hissée sur les plages du littoral Ouest et la procédure post-attaque telle que prévue dans le dispositif réunionnais de gestion du risque requins a été activée par le Préfet de la Réunion, de Saint-Gilles à la baie de Saint-Paul. Ce dispositif prévoit la réalisation d’opérations de pêche ciblées aux alentours immédiats du lieu de l’attaque. Comme précédemment le comité régional des pêches, en charge de sa mise en œuvre, mobilise actuellement des navires de pêche professionnelle, afin de mettre en place des dispositifs de capture, puis se relayer sur le secteur.


Kanalreunion.com