Local

Opération village solaire à Bras-des-Chevrettes

Saint-André

Témoignages.re / 20 novembre 2010

Le lancement de l’opération village solaire a eu lieu hier au Pôle de services de Bras-des-Chevrettes. L’objectif est d’équiper chaque foyer en chauffe-eau solaire d’ici un an.

Bras-des-Chevrettes sera dans un an le village solaire de Saint-André. C’est l’ambition que partage la municipalité de Saint-André et la CIREST. Après la Rivière-du-Mâts les Hauts à Bras-Panon, Bois-Blanc et Bel Air à Sainte-Rose, Cambourg à Saint-Benoît, Bras-des-Calumets et deuxième village à la Plaine des Palmistes, Mare à Vieille Place à Salazie, le quartier de Saint-André devrait montrer l’exemple en matière de développement durable. Du moins en ce qui concerne pour l’instant l’utilisation des chauffe-eau solaires. Le lancement officiel de l’opération village solaire à Bras-des-Chevrettes a eu lieu hier au pôle de services municipaux en présence des solaristes et se prolongera jusqu’au 19 novembre 2011.
L’objectif est de « rendre accessible à tous l’achat d’un chauffe-eau solaire », explique Paul Abadie, adjoint en charge de l’Environnement. L’opération servira d’exemple avant de l’étendre à la commune de Saint-André. Pour Jean-Luc Saint-Lambert, vice-président de la CIREST, il s’agit d’accompagner le développement durable et l’autonomie énergétique. L’ARER (Agence régionale de l’énergie Réunion) se donne un an pour sensibiliser les habitants afin que Bras-des-Chevrettes soit « un village démonstratif qui puisse servir à d’autres problématiques de l’environnement, comme l’eau, les déchets », indique Richard Huitelec, le directeur. La situation de Bras-des-Chevrettes, village des Hauts en bout de réseau électrique, a motivé son intégration à l’opération.

250 foyers à convaincre

À Bras-des-Chevrettes, déjà la moitié des habitations n’ont pas attendu l’opération village solaire pour s’équiper. L’ARER devra maintenant convaincre 250 foyers, locataires ou propriétaires, à franchir le pas, notamment les foyers modestes. Pour ce faire, la mairie et la CIREST offrent une prime de 500 euros à chaque foyer intéressé. Une prime qui peut se cumuler avec le chèque développement durable du Conseil général et le crédit d’impôt de 50% sur le matériel. Pour un chauffe-eau solaire d’une valeur de 2.000 à 2.500 euros, un foyer pourrait ainsi avoir à financer seul 1.000 euros. La Caisse d’Épargne est cependant partenaire de l’opération avec son institut de micro-crédit Créasol pour les personnes exclues du système bancaire. Selon Pierre Daveri, responsable du Pôle bancaire, une mensualité à 28 euros sur trois ans peut être accordée aux familles. À en croire les acteurs de l’opération village solaire, l’achat d’un chauffe-eau solaire est un investissement qui peut rapporter une économie de 200 euros par an pour un ménage de 4 personnes.
Le Pôle de services de Bras-des-Chevrettes tiendra une permanence le 24 novembre pour informer les habitants, puis tous les 15 jours (le mercredi).

EP


Kanalreunion.com