Local

Piton de la Fournaise : conseils de sécurité pour assister à l’éruption

Recommandations de la préfecture de La Réunion

Témoignages.re / 22 mai 2015

Le Préfet de La Réunion rappelle au public désireux d’assister à l’éruption en cours les conseils pour le faire en toute sécurité.

JPEG - 41.5 ko

Le point de vue du Piton de Bert est le meilleur site d’observation du phénomène. Son accès demeure ouvert au public. Le sentier ne présente pas de difficulté notable et conduit à ce site d’observation, offrant un panorama complet sur le phénomène en cours. Il est accessible depuis le parking de Foc-Foc où le stationnement est possible dans le respect des autres usagers. Il est demandé aux conducteurs de ne pas stationner leurs véhicules sur la route afin de permettre la circulation à double sens.
Le massif du volcan est un milieu naturel, sujet à des changements météorologiques très rapides et parfois violents. Les recommandations relatives à la sécurité en montagne s’appliquent tout particulièrement : consultez la météo, ne sortez pas des sentiers balisés, apportez une attention particulière à votre équipement individuel (vêtements de pluie et chauds, réserves en eau et en nourriture suffisantes, protections contre le soleil et crème solaire). L’amplitude thermique est importante entre le jour et la nuit.

Des émanations de gaz causées par l’éruption volcanique en cours sont détectées depuis le début de la semaine. Il est déconseillé aux personnes vulnérables de se rendre aux abords du volcan sans avoir pris au préalable l’avis de leur médecin traitant.

La préfecture a réuni ce jour (21 mai NDLR) l’ensemble des services concernés : Observatoire volcanologique, gendarmerie, ONF, Parc national, IRT, communes, intercommunalités, conseil départemental et conseil régional.

Il a été convenu :

  • Qu’il n’est pas envisageable à ce stade de rouvrir l’accès à l’enclos pour raisons de sécurité, car :
  • L’éruption n’est pas stabilisée et, comme l’indiquent les derniers relevés sismiques, il existe toujours le risque d’une sortie éruptive dans un autre secteur du volcan. Il n’est donc pas encore possible de mettre en place un sentier balisé sécurisé.
  • La marche est très difficile vers d’éventuels sites d’observation au sein de l’enclos, la fissure se situant à l’opposé du Pas de Bellecombe.
  • Les émanations de soufre présentent trop de risques pour les randonneurs compte tenu de l’effort physique que cette marche oblige, même sur sentiers balisés.
  • De progresser en partenariat sur des mesures concrètes afin de conjuguer l’exploration touristique de l’éruption et les impératifs de sécurité et de respect de l’environnement.


Kanalreunion.com