Local

Premières conséquences de l’attentat de Nice à La Réunion

Mesures de vigilance et de sécurité renforcées et deuil national

Témoignages.re / 15 juillet 2016

Au lendemain de l’attentat de Nice, le préfet de La Réunion a tenu une réunion et a précisé les mesures prises dans notre île. Voici son communiqué diffusé ce 15 juillet.

JPEG - 47.8 ko

A la suite de l’attentat qui a frappé Nice ce jeudi 14 juillet, Dominique Sorain, préfet de La Réunion a réuni ce vendredi 15 juillet en préfecture les responsables des services de sécurité et de renseignement ainsi que les forces armées.

Comme le prévoit la posture Vigipirate, la mobilisation de l’ensemble des services en charge de la sécurité est portée à son maximum depuis le mois de novembre 2015, les mesures de sécurité renforcées sont toujours en vigueur dans le département dans le cadre de l’état d’urgence : patrouille militaire déployée à l’aéroport, surveillance renforcée autour des installations et bâtiments sensibles, consignes de prévention et de vigilance données aux collectivités territoriales et aux organisateurs d’événements, alerte permanente des forces de l’ordre, exercices et entraînements anti-terroristes.

Le préfet appelle la population à la vigilance et au civisme en signalant au 17 tout fait ou comportement suspect et en limitant les rassemblements et manifestations sur la voie publique organisés sans service d’ordre ni filtrage. A cette heure, aucune mesure générale d’interdiction n’a été prise par l’État en ce qui concerne les rassemblements et manifestations programmés ce week-end et dans les jours à venir ; il appartient à chaque maire et organisateur, d’arrêter les mesures les plus adaptées au vu de la sensibilité de l’événement. Les lieux accueillant du public doivent faire l’objet d’une vigilance accrue et leur contrôle doit être renforcé par les personnes qui en ont la responsabilité.

Le président de la République a déclaré un deuil national de trois jours en hommage aux victimes de l’attentat de Nice, du samedi 16 au lundi 18 juillet inclus. Les drapeaux nationaux sur les édifices publics sont mis en berne dès ce vendredi, jusqu’au terme du deuil national.

Pour rappel, la cellule interministérielle d’aide aux victimes mise en place par le Gouvernement est joignable au 01 43 17 56 46.


Kanalreunion.com