Local

Quand gouvernance rime avec action politique des femmes

Colloque international “Genre et gouvernance : l’égalité femmes-hommes dans la décentralisation administrative, la participation politique et l’éducation citoyenne”

Témoignages.re / 26 novembre 2009

Le réseau Genre en Action, à l’initiative du Colloque international “Genre et gouvernance : l’égalité femmes-hommes dans la décentralisation administrative, la participation politique et l’éducation citoyenne” qui s’est tenu du 17 au 19 novembre 2009 à l’Ile Maurice, présente le communiqué suivant résultant de la rencontre et y décrit les tenants et aboutissants de l’évènement.

« Soixante représentant(es) d’organisations de femmes, féministes ou travaillant sur le genre venant de 21 pays d’Europe, d’Afrique et d’Asie clôturent aujourd’hui 19 novembre 2009 à l’Ile Maurice le colloque international “Genre et gouvernance : l’égalité femmes-hommes dans la décentralisation administrative, la participation politique et l’éducation citoyenne”. Après trois jours de débat sur les nécessaires participation, décentralisation, éducation, afin d’impacter l’exercice politique, les militant(es), chercheur(es) et représentant(es) institutionnelles ont convergé, avec détermination, vers une plateforme de recommandations à l’adresse de la société civile et des États.
Le réseautage pour la mobilisation, les transformation des opportunités politiques au service des reformes électorales et constitutionnelles, le rôle de la communication stratégique inter-acteur-trices, la volonté de faire bouger et travailler les hommes leaders, la pertinence d’un argumentaire construit, l’indispensable citoyenneté active et la volonté de sortir les femmes du patriarcat et de la sphère privée ont traversé tous les travaux. Les objectifs fixés sont atteints. La gouvernance n’est plus simplement une affaire de pouvoir, de politique politicienne, dominée majoritairement dans tous les pays par des hommes, mais bien celle des femmes du local au global.
Des stratégies et des pistes d’action vont désormais propulser des femmes à la conquête et à l’appropriation des postes de décision, principalement au niveau législatif, aux échelles locale et nationale.
Lors d’un débat en direct avec Madagascar, des pistes solides de mobilisation, de formation, d’échanges, de mutualisation et de synergies ont émergé des expériences camerounaise, congolaise, française, malienne, marocaine, mauritanienne, nigérienne et sénégalaise.

Le Réseau Genre en Action, à l’initiative de ce colloque, s’en trouve largement renforcé. Une dynamique internationale d’échanges de bonnes pratiques, de stratégies et de modes de gouvernance modernes s’est immédiatement concrétisée par la création d’une association internationale, l’association Genre en Action, visant tout type d’échanges Nord/Nord, Sud/Sud et Nord/Sud, le renforcement du plaidoyer en faveur de l’égalité femmes/hommes et la valorisation des voix des activistes du genre, à l’adresse des partenaires institutionnels ou issus de la société civile.

Co-organisé par l’Organisation internationale de la Francophonie et l’organisation locale Women in Networking, cette rencontre a suscité un enthousiasme et un engagement décuplé de la part des participantes et des projections politiques à l’aune de l’échéance électorale malgache de 2010. »

Le Réseau Genre en Action


Kanalreunion.com