Local

Saint-Leu : baignade interdite ou pêche aux requins ?

Le tribunal administratif n’exclut aucune solution

Témoignages.re / 22 juillet 2013

L’ordonnance du tribunal administratif saisi en référé par le maire de Saint-Leu ouvre le champ de toutes les possibilités, puisqu’elle dit que tout doit être fait pour mettre fin ou prévenir le risque requin. De la baignade interdite à la pêche aux requins dans la réserve marine, le choix est vaste.

JPEG - 58.2 ko
Le tribunal demande au préfet de prendre des mesures pour mieux protéger les usagers de la plage de Saint-Leu du risque requin.

Suite à une requête de Thierry Robert en tant que maire de Saint-Leu, le tribunal administratif a donné une réponse qui reste vague. Dans sa demande, le maire de Saint-Leu voulait enjoindre le préfet d’agir sous quinzaine pour autoriser la pêche de requins bouledogues sur le territoire de la commune de Saint-Leu, y compris dans la réserve marine.

Il souhaitait aussi que le préfet prenne éventuellement des mesures incitatives pour encourager cette pêche. Enfin, il est question de « toutes les mesures complémentaires qui s’imposent » dont filets et pièges à requins.

L’ordonnance rendue par le tribunal reste dans le vague. Elle ne demande pas au préfet d’autoriser la pêche aux requins, et laisse ouverte la possibilité d’interdire la baignade à Saint-Leu.

En effet, le préfet est enjoint, dans un délai de 15 jours, « de procéder à la détermination des mesures nécessaires devant être incessamment mises en œuvre, le cas échéant dans la réserve marine et la bande de 300 mètres de la commune de Saint-Leu, pour tenter de mettre fin ou, à défaut, de prévenir le plus efficacement possible le risque caractérisé et imminent résultant de requins bouledogues adultes sur le littoral le plus exposé de l’île de La Réunion » .

« Le surplus des conclusions de la requête est rejeté », autrement dit.


Kanalreunion.com