Local

Surf, Bodyboard et Paddle toujours interdits à La Réunion

Reconduction de la réglementation en vigueur depuis l’an dernier à cause du risque requin

Témoignages.re / 28 août 2014

Le préfet de La Réunion explique les raisons qui conduisent à maintenir « interdites, dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et, hors lagon, dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin ».

Le 26 juillet 2013, devant la recrudescence des attaques de requins, le Préfet de La Réunion a pris un arrêté interdisant certaines activités nautiques sur une partie du littoral de La Réunion. Dans son ordonnance du 13 août 2013, le juge des référés du Conseil d’Etat a constaté que « à court terme, seules les mesures d’interdiction de baignade et d’activités nautiques sont susceptibles de supprimer le risque d’attaques, à la condition que ces interdictions soient respectées ». Depuis cette date et en dépit de cette réglementation spécifique, deux nouvelles attaques sont malheureusement à déplorer : le 26 octobre 2013 à l’Etang-Salé et le 22 juillet 2014 à Saint-Leu.

Compte tenu de la forte présence de requins tigre et bouledogue à proximité des côtes réunionnaises (confortée par les observations de terrain, la persistance des signalements, les relevés de fréquentation du littoral par les requins marqués et par les prélèvements réalisés) et nonobstant les avancées des différents projets de réduction du risque portés de manière déterminé par l’Etat, les collectivités, la ligue de surf et le comité des pêches de La Réunion (évaluation en cours du dispositif des « vigies requins », projet de déploiement de l’expérimentation Caprequins...), les conditions ne sont pas réunies pour permettre une évolution de la réglementation de la baignade et des activités nautiques les plus exposées.

Le Préfet a donc décidé de reconduire la réglementation en vigueur, par la signature d’un nouvel arrêté préfectoral applicable à compter du 15 septembre 2014 et jusqu’au 15 février 2015.

Le Préfet a adressé ce jour une lettre circulaire à l’ensemble des maires des communes littorales de La Réunion pour leur rappeler leurs principales obligations en matière d’information de la population :
- assurer la publicité de ce nouvel arrêté préfectoral (notamment son affichage à proximité de l’ensemble des plages, spots de surf et de tout accès à la mer de leur commune)
- s’assurer de la mise en place et du bon état de la signalétique spécifique au risque d’attaque de requin sur le littoral de leur commune.

De nouveau, le Préfet recommande la plus grande vigilance aux usagers de la mer et plus particulièrement aux pratiquants des activités les plus exposées.

Rappel de la réglementation en vigueur

Sont interdites, dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et, hors lagon, dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin, à savoir :

- la baignade, y compris lorsqu’elle s’effectue à l’aide d’un équipement de type palmes, masque et tuba,
- les activités utilisant la force des vagues (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard).

Rappel des dispositifs de prévention et de surveillance

D’une manière générale, la signalisation traditionnellement utilisée pour la baignade sur les plages surveillées reste en vigueur :
- drapeau rouge vif = interdiction de se baigner
- un drapeau jaune orange = baignade dangereuse mais surveillée
- un drapeau vert = baignade surveillée et absence de danger particulier

Ce dispositif est complété, sur certaines plages, d’une signalétique spécifique relative au risque requins :
- flamme rouge représentant un squale = présence d’un requin signalée ou observée
- flamme orange représentant un squale = présence de requins favorisée par les conditions météorologiques

Rappel des principaux conseils de sécurité et de prudence

AVANT de se mettre à l’eau

- vérifier la couleur du pavillon hissé et consulter les panneaux d’informations ;
- recueillir les informations utiles auprès des services compétents, comprenant les éventuelles mesures d’interdiction auprès des municipalités ainsi qu’auprès du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de La Réunion ;
- se renseigner auprès des maîtres nageurs sauveteurs du poste de surveillance de la plage sur les dangers éventuels : courants, conditions météorologiques (forte houle, orage, intempéries), qualité de l’eau (eaux troubles, pollution) ;
- Ne jamais se mettre à l’eau dans une zone interdite ou signalée dangereuse.

UNE FOIS A L’EAU

- ne pas relâcher sa vigilance : le risque « zéro » n’existe pas, y compris lorsque l’on pratique une activité nautique dans un espace aménagé et surveillé
- ne pas se baigner en cas de blessure ;
- privilégier la pratique collective des activités nautiques, sous l’encadrement et la responsabilité des professionnels de la mer ;
- en cas de pêche sous marine, ne pas conserver ses prises sur soi : les déposer le plus rapidement possible sur sa bouée ou dans son bateau.


Kanalreunion.com