Local

Un moment historique

Le Port

Cinthia Fontaine / 17 juillet 2010

Deux signatures d’importance ont eu lieu hier dans les locaux "La ville est port". Tout d’abord la cession par l’État de terrains à la Ville du Port, dans le cadre de l’opération "ZAC Ville et port", puis la charte d’insertion dans le cadre de l’opération ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine).

C’est entre le représentant de l’État, Michel Lalande, préfet de La Réunion, et le représentant de la Ville du Port et maire, Jean-Yves Langenier, qu’ont été signées ces deux conventions si importantes pour le développement de la ville et son retour vers la mer.

Opération "Ville est port"

La première concernait une première phase d’acquisition pour les îlots de logements et de l’hôtel, avec un portage foncier par l’Établissement public foncier de La Réunion sur 8 ans. En effet, l’ensemble du foncier de la ZAC comprend des terrains propriétés de l’État d’une superficie de 54.076 mètres carrés (hors emprise des voies). Cette opération "Ville est port" constitue l’aboutissement de la réouverture de la ville sur son port, réouverture organisée autour de la darse de la grande plaisance et proposant des logements, des structures hôtelières, de loisirs, de recherche et muséales. Les espaces publics permettront le lien entre la place de la Pointe des Galets et le centre-ville, la façade portuaire étant une entité fonctionnant avec le centre-ville et non en concurrence comme les waterfronts classiques. La vente s’est effectuée sur la base de l’estimation des domaines avec un abattement sur la parcelle contenant les ex-ateliers de la DDE. Les coûts de démolition/dépollution n’ont pas été pris en compte. Le travail sur le foncier sera poursuivi avec l’État, notamment pour l’îlot à l’entrée de l’opération et la mise à disposition par des AOT pour les 5 grandes maisons et les espaces attenants. Dans l’ensemble, ce seront 16.600 mètres carrés de logements, 3.800 mètres carrés pour la structure hôtelière, 1.700 mètres carrés d’institut et 15.000 mètres carrés d’équipements publics à vocation intercommunale, voire régionale. Le montant total de l’opération est estimé à 27 millions 818.661 euros HT.

Convention ANRU

La deuxième signature concernait la charte locale d’insertion comprise dans le projet de rénovation urbaine et sociale des quartiers Lépervanche, Vergès et Voie triomphale. Ce territoire fait partie intégrante de la Zone urbaine sensible (ZUS) qui regroupe la ZAC 1, périmètre du projet de l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) et la ZAC 2. Si le projet ANRU ne concerne que la ZAC 1, le volet d’insertion se déclinera sur l’ensemble de la ZUS. Ces quartiers cumulent des difficultés importantes d’ordre structurel (réseaux vétustes, habitat dégradé…) et socio-économique. Les besoins d’intervention publique vers l’insertion sont donc très sérieux. Dans le cadre de la charte, la Ville du Port a donc entamé une démarche partenariale entre le pôle municipal et le CCAS, le Pôle emploi, l’ADI, la Mission locale (MIO), l’État, l’AGIDESU, association partenaire de la commune et les entreprises. L’objectif étant de permettre aux personnes en recherche d’emploi d’accéder à des emplois durables, d’avoir une expérience sur le marché du travail et pourquoi pas de favoriser leur embauche dans le secteur privé.
La Ville du Port a vu dans ce chantier de commande publique, qui avoisine les 70 millions d’euros, une occasion de contribuer à l’insertion de ses habitants ainsi qu’un facteur de réussite du projet urbain dans son ensemble grâce aux dispositions du code des marchés publics prévus à cet effet. 10% des heures de travail seront dédiés à l’emploi et l’insertion des habitants de la ZUS, soit 98.000 heures a minima équivalent à 60 temps plein. Un comité technique sera chargé du suivi des dossiers. La livraison des dernières opérations de logements est programmée pour 2014.

CF


Kanalreunion.com