Local

« Un projet exemplaire qui portera le nom d’une personne exemplaire… »

Pose de la 1ère pierre de la résidence Tiers Temps Saint-Gilles

YVDE / 12 février 2010

Huguette Bello, Députée de Saint-Paul, a posé hier la première pierre de la résidence Tiers Temps Saint-Gilles réalisée par le groupe DomusVi. Elle a affirmé qu’il s’agissait là d’un projet exemplaire qui portera le nom d’une personne exemplaire… » puisque sur proposition de la députée-maire, cette résidence portera le nom de Marie-Françoise Dupuis.

La Résidence Tiers Temps Saint-Gilles, dont la première pierre a été posée hier par la députée-maire de Saint-Paul, Huguette Bello, est, a déclaré celle-ci, « un projet qui tient à cœur, au-delà du Conseil municipal, à toutes les Saint-pauloises et à tous les Saint-paulois. Nous avons sur le territoire 10.000 personnes âgées dont 450 de plus de 75 ans ». Et la députée-maire a encore noté qu’il existe seulement dans l’île « 52 places pour 1.000 personnes âgées de plus de 75 ans, soit trois fois moins qu’en France hexagonale qui n’est déjà pas très bien équipée en la matière ».
On comprend pourquoi la Municipalité de Saint-Paul s’est engagée très vite. Ce qu’a tenu à souligner le Docteur Pierre Chenard, responsable de DomusVi Réunion, en parlant d’une résidence « validée en un temps record par la Ville de Saint-Paul » et de « l’implication personnelle de la Députée-maire Huguette Bello et de son 1er adjoint, Jean-Marc Gamarus ».

Mixité sociale

La députée-maire s’est déclarée particulièrement heureuse de la construction de cet équipement, « d’autant qu’il comportera une dizaine de lits réservés aux malades d’AIzheimer dont on connaît la souffrance et celle de leur famille ». Ce n’est pas le seul motif de satisfaction d’Huguette Bello. Elle s’est félicitée de la mixité sociale, puisque l’établissement accueillera 45 personnes âgées relevant de la CMU, des personnes âgées éligibles à l’aide personnalisée au logement et 20 à 30 personnes aux revenus supérieurs. De plus, il sera ouvert sur la ville avec, par exemple, des rencontres intergénérationnelles entre les élèves de Maternelle et du Primaire, dont, bien sûr, ceux de l’école voisine, et les résidents. La Députée-maire a déclaré à ce propos que « la société, qui prend plutôt que de donner, avait besoin de repères et les personnes qui avaient bâti ce pays avaient le droit à la reconnaissance ». De plus, cet établissement sera ouvert sur la ville, et notamment aux associations du 3ème âge qui pourront utiliser des salles de réunion et un restaurant.

Ouverture dans 20 mois

La députée–maire a également un autre sujet de satisfaction puisque l’établissement, comme elle l’avait proposé, avec l’accord de la famille, portera le nom de Marie-Françoise Dupuis. « Une militante humble, qui n’aimait pas beaucoup les honneurs, mais qui a été une grande bénévole consciente de l’isolement des personnes âgées, qui a mené de front plusieurs combats. Une Réunionnaise qui a beaucoup œuvré pour les autres et qui a été la première Déléguée régionale aux Droits de la femme ». Une salle avec une exposition photos lui sera dédiée, a annoncé le Docteur Pierre Chenard, responsable de DomusVi Réunion.
Après la présentation technique du futur établissement qui sera opérationnel dans 20 mois, la députée-maire, en compagnie de Docteur Pierre Chenard et de Rico Florian, représentant le Conseil général, a joué de la truelle pour poser la 1ère pierre. « Un très bel exercice que l’on aimerait faire tous les jours et qui marque le début du chantier, pour un équipement qui n’est pas seulement une opération immobilière, mais un choix politique d’aménagement (…). Un projet exemplaire qui portera le nom d’une personne exemplaire ».

YVDE


"Projet exemplaire 2009" pour la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie

La première caractéristique de cet établissement, c’est qu’il rassemble sur un même lieu un établissement d’hébergement pour personnes âgées (EHPA) et un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) — une première pour DomusVi. C’est, à première vue, un projet d’excellence puisqu’il a été désigné "Projet exemplaire 2009" par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie. Il s’installera à Saint-Gilles, plus exactement à Mont Roquefeuil, sur un terrain de 6.500 mètres carrés qu’a trouvé une Municipalité très réactive.
L’investissement s’élève à seize millions d’euros. II accueillera, dans une vingtaine de mois, en chambre individuelle, cent trente personnes dont dix atteintes de la maladie d’Alzheimer. La médicalisation de l’établissement se fera en coordination avec le groupe Clinifutur. Et il emploiera une centaine de salariés dont un certain nombre dans une agence de services à la personne.
Ce projet permet au groupe DomusVi, première entreprise de services aux aînés, de s’implanter à La Réunion où deux projets devraient démarrer à Saint-Pierre et à Saint-Denis.


Kanalreunion.com