Local

Un taux de fécondité toujours élevé qui ne baisse plus

Démographie

Témoignages.re / 31 janvier 2013

Dans un communiqué diffusé hier, l’INSEE annonce que le taux de fécondité est de 2,38 enfants par femme à La Réunion, ce qui est bien au-dessus de la moyenne française. En conséquence, la croissance démographique de notre pays va rester bien plus élevée qu’en France, ce qui montre bien la nécessité d’une politique spécifique pour La Réunion. Voici le communiqué de l’INSEE, avec des inter-titres de “Témoignages”.

JPEG - 45.5 ko

Avec 2,38 enfants par femme en 2009, La Réunion se distingue par une fécondité élevée. Le nombre d’enfants par femme a fortement diminué jusqu’à la fin des années 80, réduisant l’écart avec la France, mais il se stabilise depuis une quinzaine d’années. La fécondité des Réunionnaises reste particulièrement forte aux âges les plus jeunes : elle est sept fois plus élevée qu’en France métropolitaine pour les mineures de 14 à 17 ans.

Un taux de fécondité élevé

En 2009, La Réunion conserve une fécondité élevée. Avec 2,38 enfants par femme, elle se place au troisième rang des régions françaises, derrière Mayotte (5,0 en 2007) et la Guyane (3,49), mais devant la Guadeloupe (2,16) et la Martinique (2,08). En France métropolitaine, les femmes ont en moyenne 1,98 enfant.

En matière de fécondité, les comportements ont beaucoup évolué : le nombre d’enfants par femmes a fortement diminué dans les années 70 et 80, le point le plus bas ayant été atteint en 1996 (2,26 enfants par femme). Depuis, il ne baisse plus, oscillant entre 2,3 et 2,5 enfants par femme.

Une fécondité supérieure à la France avant 25 ans

Les maternités sont plus précoces à La Réunion avec des taux de fécondité nettement plus élevés avant 25 ans : ce taux est sept fois plus important qu’en France métropolitaine chez les mineures de 14 à 17 ans et presque trois fois plus élevé chez les jeunes femmes de 18 à 22 ans. Les Réunionnaises ont ainsi leur premier enfant à 25,8 ans en moyenne contre 28,4 ans en France métropolitaine.

Comme en Métropole, les taux de fécondité avant 21 ans ont très peu diminué entre 1991 et 2009 et reste ainsi à La Réunion durablement élevés. En revanche, ils ont chuté chez les femmes âgées de 22 à 30 ans sans augmenter significativement après 32 ans. Le phénomène de report des naissances, important en France métropolitaine, s’observe peu à La Réunion.

La composition des familles réunionnaises évolue

À La Réunion comme en France, le nombre de familles sans enfant ainsi que le nombre de familles monoparentales ne cessent d’augmenter au détriment des familles avec enfant(s). La part des familles sans enfant augmente notamment en raison du vieillissement de la population. Les familles monoparentales sont particulièrement nombreuses. Elles représentent 29% des familles (+ 4,3 points en 10 ans) contre 14% en France. Les logements réunionnais comptent ainsi de moins en moins d’habitants en leur sein.


Kanalreunion.com