Local

Un timbre pour célébrer Roland Garros

La Poste commémore la première traversée de la Méditerranée en avion

Témoignages.re / 19 septembre 2013

Demain, 21 septembre 2013, La Poste émettra un timbre de la série aérienne célébrant l’exploit de l’aviateur Roland Garros réalisé par le dessinateur Romain Hugault. Il y a cent ans, Roland Garros réussissait la première traversée de la Méditerranée en avion.

La Poste de La Réunion en partenariat avec l’Association Philatélique de l’Océan indien organise le 21 septembre une journée « premier jour » à l’aéroport Roland Garros à Sainte-Marie.
Rendez-vous dès 9h00 au bureau de poste de l’aéroport pour découvrir les souvenirs philatéliques lié à cet exploit sportif.

Tiré à 1,2 million d’exemplaires, le timbre sera vendu en avant-première lors de cette manifestation et sera disponible dès le 23 septembre dans l’ensemble des bureaux de poste de l’île.

C’est au matin du 23 septembre 1913 à 5h47, sur le petit aéroport de Fréjus, au bord de la Méditerranée, que le jeune aviateur de bientôt 25 ans, prépare son long vol de près de 800 km qui doit le conduire jusqu’à Tunis après un survol maritime. A bord du monoplan Morane H, léger et puissant, il emporte à son bord plus de 200 litres d’essence et 60 litres d’huile de ricin. Après avoir survolé la Corse puis la Sardaigne, il atteint la côte tunisienne avec un moteur hoquetant et se pose à Bizerte avec moins de 10 litres d’essence dans le réservoir.

Né à La Réunion, dont l’aéroport porte aujourd’hui son nom, diplômé d’HEC, il ouvre pour un temps un commerce d’automobiles avant de se tourner vers sa nouvelle passion, l’aviation. Participant à des courses et des meetings sur le Circuit Européen, il effectue une grande tournée en Amérique du sud et sera à ce titre considéré comme l’un des initiateurs de l’aviation brésilienne. Engagé dans la première guerre mondiale, il expérimente le système de tir dans l’axe, effectué entre le passage des pales de l’hélice, mis au point par l’ingénieur Raymond Saulnier. Fait prisonnier, il s’échappera après trois ans de captivité et rejoindra le combat. Il sera abattu par l’aviation allemande au-dessus de Vouziers, la veille de ses 30 ans, le 5 octobre 1918.


Kanalreunion.com