Local

Une nouvelle belle célébration réunionnaise de la Journée Mondiale de la Philosophie

Bilan de l’édition 2012

Témoignages.re / 28 février 2013

Suite à sa réunion de Bureau le 3 novembre 2012, le Cercle Philosophique Réunionnais a invité tous nos compatriotes de La Réunion à suivre la tradition lancée par l’UNESCO il y a dix ans de célébrer chaque année la Journée Mondiale de la Philosophie le 3ème jeudi du mois de novembre. Cet événement a donc eu lieu le 15 novembre 2012 et plusieurs partenaires ont pris des initiatives « pour célébrer la philosophie et réfléchir aux défis pour la sauvegarde des générations futures ».

Mais comme chaque année depuis la première célébration réunionnaise en novembre 2008, celle-ci s’est une nouvelle fois étendue sur un mois environ. Et comme les années précédentes, cela s’est réalisé grâce à divers acteurs, qui ont voulu y associer le maximum de Réunionnaises et de Réunionnais dans des actions très variées, en évitant que tout se fasse le même jour et à la même heure…

Voici le bilan de cette célébration :

• Le jeudi 15 novembre, le collège Jean d’Esmes à Sainte-Marie a organisé deux ateliers philosophiques, d’une durée de deux heures chacun, avec des élèves de 3ème sur "la liberté, la fraternité, le métissage" et avec des élèves de 6ème sur "le beau, la nature, le respect". Gilles Sagodira, professeur d’Université, qui a participé à ces ateliers avec le Cercle Philosophique Réunionnais, a interrogé des élèves sur le thème proposé par l’UNESCO ("Quel futur voulons-nous pour le monde de demain ?") et a enregistré leurs réponses pour contribuer à la réalisation d’une "capsule UNESCO pour les générations futures".

• Le lundi 19 novembre, le collège de Mille-Roches à Saint-André a organisé sept heures d’ateliers philosophiques pour sept classes de 6ème à 3ème sur le thème : "La créolité, enfermement ou ouverture ?". Les élèves de ce collège, comme ceux de Sainte-Marie, ont participé activement aux échanges sur cette problématique, animés par le Cercle Philosophique Réunionnais.

• Le mercredi 21 novembre, le centre culturel saint-paulois Léspas Leconte de Lisle a organisé la projection d’un film réunionnais sur la révolte des esclaves dans la région de Saint-Leu, un des événements les plus importants de la période de l’esclavage à La Réunion. Projection suivie d’un débat animé par le Cercle Philosophique Réunionnais sur les enseignements à tirer de cet événement.

• Le samedi 24 novembre, la bibliothèque Alain Peters du Moufia à Saint-Denis a organisé la projection du film "l’Abécédaire", suivie d’un débat sur "Gilles Deleuze et le désir", animé par la présidente du Cercle Philosophique Réunionnais.

• Le mercredi 28 novembre, la médiathèque Benoîte Boulard du Port a organisé un "goûter philo pour les enfants" sur le thème : "La violence de la misère". Une rencontre animée par le Cercle Philosophique Réunionnais, ouverte par la projection d’un documentaire du Mouvement ATD Quart-Monde et suivie d’échanges.

• Le samedi 1er décembre, Med’Océan, une association de formation médicale continue et de développement de la qualité, de l’évaluation et de la recherche en santé de l’océan Indien, a organisé la 1ère Journée Internationale de l’Indépendance Médicale à la Faculté des Lettres au Moufia (Saint-Denis). Après l’ouverture de cette Journée par Sudel Fuma, directeur de la Chaire UNESCO à l’Université de La Réunion, et par le docteur Philippe de Chazournes, président de Méd’Océan, les travaux ont commencé par un exposé de la présidente du Cercle Philosophique Réunionnais.

• Le mardi 4 décembre, le collège de Mille-Roches à Saint-André a organisé une seconde journée d’ateliers philosophiques d’une durée de six heures pour six classes de 4ème sur le thème : "La créolité, enfermement ou ouverture ?". Ces élèves, comme leurs collègues et comme ceux de Sainte-Marie, ont profité de ces échanges sur cette problématique, animés par le Cercle Philosophique Réunionnais, pour exprimer avec force leur fierté de leur identité créole réunionnaise et en même temps leur ouverture au monde.

• Le mercredi 5 décembre, la bibliothèque Alain Lorraine de Saint-Denis a organisé un atelier philo pour les enfants sur le thème "Le temps qui passe". Une rencontre animée par Aude-Emmanuelle Hoareau, docteure en philosophie.

• Le jeudi 6 décembre, l’association "Femmes des Hauts - Femmes d’Outre-Mer" a organisé au Tampon une conférence avec Henri Diogo, vice-président du Cercle Philosophique Réunionnais, sur le thème "Respecter la nature, est-ce renoncer à la transformer ?".

• Le jeudi 6 décembre, L’Université Solidaire (Mutualité de La Réunion) a organisé à Saint-Denis un "ciné-débat" sur le thème : "Mal bouffe !", avec la projection du film "Super Size Me", suivie d’un débat avec le Cercle Philosophique Réunionnais.

• Le jeudi 6 décembre, le restaurant "Les Récréateurs" (Saint-Denis) a organisé un débat avec le Cercle Philosophique Réunionnais, représenté par sa présidente, et l’association Énergie Environnement, représentée par le président François Maugis, sur le thème : "le mariage pour tous".

• Le vendredi 7 décembre, la médiathèque Benoîte Boulard du Port a organisé avec le Cercle Philosophique Réunionnais une conférence-débat sur "La philosophie de Jean Ferrat", avec la projection de quelques-unes de ses chansons, suivie d’échanges avec le public.

• Le mercredi 12 décembre, la médiathèque Benoîte Boulard du Port a organisé avec le Cercle Philosophique Réunionnais un goûter-philo sur le thème de "La Liberté", avec la projection d’extraits du film réalisé par William Cally en commémoration de la révolte de nos ancêtres esclaves dans la région de Saint-Leu en 1811. Ce film est intitulé "Élie ou les forges de la Liberté".

Ces actions organisées pendant un mois à La Réunion pour célébrer pour la cinquième année consécutive la Journée mondiale de la philosophie partout dans le pays avaient pour objectifs de faire avancer son développement durable et pour montrer que « la philosophie est une discipline qui encourage la pensée critique et indépendante, à même d’œuvrer pour une meilleure compréhension du monde et de promouvoir la tolérance et la paix », comme le dit l’UNESCO.

Aude-Emmanuelle Hoareau, Présidente du Cercle Philosophique Réunionnais


Kanalreunion.com