Local

Une rue de Saint-Denis porte désormais le nom d’Issop Ravate…

La Réunion

Témoignages.re / 26 février 2011

Ce jeudi 24 Février, 11 heures. Devant une assistance fournie d’amis et de personnalités, le Maire de Saint-Denis procèdait à l’inauguration de la « Rue Issop Ravate », là où se situait la Rue de l’Est. Après un discours particulièrement fouillé et empreint de grande solennité, Gilbert Annette devait passer la parole à Farouck, le fils ainé d’Issop Ravate, lequel, entouré de Fatma, sa mère, et de Adam, Noor, Sarah, Abéda, Farida, Younnous, Sharifa, Yachine, Hifzur, Elias et Abdoullah, ses sœurs et frères, sut, la voix débordant d’émotion, trouver les mots pour remercier, à travers son premier magistrat, la Municipalité pour cet acte où la reconnaissance des pouvoirs publics rejoint celle d’une très large part de l’opinion. Il devait revenir à Nassimah Dindar, la dernière à prendre la parole, de souligner la portée républicaine de l’initiative municipale, dans une France qui a fortement besoin que ses élus d’en bas montrent la nécessité pour nos dirigeants de mettre en avant toute la diversité des origines qui ont fait notre peuple.
Juste avant la Présidente du Conseil Général, la parole avait été donnée à Monsieur Claude Mutel, un ancien collaborateur d’Issop Ravate.
Après avoir lui aussi rappelé l’étonnante richesse de la vie d’Issop Ravate, Claude Mutel ouvrit une parenthèse pour dire que, derrière la stature du chef d’entreprise, de l’homme de foi et de l’humaniste, « …ce que l’on connaît moins, c’est sa grande implication dans le domaine éminemment crucial du logement social, aux cotés d’hommes tels que l’entrepreneur Maurice Tomi ou l’architecte Louis Dubreuil. Là encore, il jouera un rôle de pionnier de premier ordre qui regardait briller l’étoile du berger, celle qui montre à chacun d’entre nous la voie à suivre, une voie qui nous mène et qui entraine les autres dans un élan de générosité vis-à-vis des plus démunis ».

Et puis, un peu comme s’il s’excusait d’avoir pu bénéficier ce qu’il appelait la grande chance de sa vie, il poursuivit : « …Cependant je manquerai à mes devoirs d’ancien collaborateur durant mes 43 années passées au sein du groupe Ravate, dont plus de 30 au plus près de M. Issop Ravate , si je ne me souvenais pas à cette occasion de ce que furent les temps de travail, de discussions, d’interrogations que j’eus le privilège de vivre à ses côtés. Avec lui, comme bon nombre d’entre nous, certains toujours en activité, d’autres étant à la retraite ou même décédés, j’ai appris l’essentiel de ce que je sais »
Et d’ajouter : « Avec lui, j’ai appris ce qui donne à un grand patron sa dimension humaniste : le respect de la parole donnée…le respect de la parole donnée notamment à ceux et à celles qui sont placés sous son autorité... J’ai également été amené à constater combien il lui importait que ses employés trouvent toujours ouverte la porte de son bureau et obtiennent son écoute sur tel ou tel exposé d’un problème. A tel point qu’on peut dire qu’il fût le confident de ceux et celles d’entre nous qui n’hésitaient pas à le considérer bien plus que leur employeur ».

Et puis encore : « Il m’a été donné de constater également sa capacité de travail, ne cherchant jamais à occulter les réalités les plus dures. Et quand s’installait un doute, avec sa tranquille assurance, Issop Ravate était là pour souffler autour de lui que l’homme peut se libérer des barrières qui le limitent. Sa philosophie s’était forcément bâtie au fil des nombreux voyages qu’il a effectués, à la rencontre d’horizons divers. Ce qui a pu être ses échecs ne l’a jamais cassé dans son besoin d’avancer ».
Et pour terminer : « Lorsqu’un certain 31 mai 2004, Issop Adam Ravate nous quitte à l’âge de 82 ans, nous ressentons tous, derrière une compréhensible tristesse, la fierté d’avoir pu vivre, là où nous étions à ses côtés, un peu de son exemplaire existence. Une existence qui s’est confondue avec une belle aventure terrestre qu’il nous a tous léguée pour que nous la poursuivions, selon nos moyens et avec le souci de l’avenir ».

Reste aujourd’hui l’invitation faite à Gilbert Annette de lancer, en relation avec l’Université, un certain nombre de nos étudiants sur un travail de recherche dont le but serait la biographie d’Issop Ravate…

Raymond Lauret


Kanalreunion.com