Local

ZAC entrée de ville, l’extension après la densification :
ne vision sur 20 ans

SAINTE-SUZANNE : Ma ville se construit

Témoignages.re / 8 septembre 2012

Au début des années 90, dans le cadre d’un plan ensemblier, nous avions déjà esquissé le Sainte-Suzanne du 21ème siècle : les ZAC Pentes de Bel Air et Centre-Ville, en 1993 et 1994, deux ZAC à vocation sociale, ont permis la restructuration, la modernisation et la densification du centre-ville,
répondant à de forts besoins de décohabitation et de logements décents (la moitié du parc de logements sociaux de la commune).
Ce vaste programme d’aménagement a été mis en oeuvre dans le cadre d’une politique de proximité permettant la création d’un pôle éducatif et d’insertion regroupant écoles (HEVA, José BARAU), crèches ‘(Tifleur Vanille) et d’un réseau de services / agence de Développement et d’insertion, permanences de la CAF , PMI etc….
En cohérence avec l’opération Coeur de Ville, la ZAC du lycée est venue compléter l’offre de logements et d’équipements publics à notre population. Avec la ZAC Entrée de ville, c’est une nouvelle page du développement de notre Ville moderne à la Campagne qui s’ouvre, répondant aux enjeux de déplacements propres et aux normes RATDOM,dans le souci du développement durable. Particularité de toutes ces ZAC : elles sont reliées entre elles par un cheminement piéton.

Votre maire
Maurice GIRONCEL

6,4 millions d’investissements

La ville de Sainte Suzanne a engagé l’urbanisation des terrains situés à l’entrée de la ville.

Cette opération intitulée ZAC « Entrée de Ville » concrétise l’ambition de la municipalité

de créer, avec le collège, la médiathèque , le lycée , un pôle éducatif tout en développant

les équipements (gymnases, stades) de proximité.

La construction d’un groupe scolaire de 18 classes (12 élémentaires, 6 maternelles

+1 CLIS) a été programmée pour remplacer le groupe scolaire Antoine BERTIN du Centre

Ville qui ne répond plus aux normes réglementaires.

Le nouvel équipement s’implantera en bordure de l’ancienne route nationale, face à la

Médiathèque Aimé CESAIRE.

Le total des surfaces à construire est de l’ordre de 2500m2 pour un montant des travaux

estimé à 5 780 000 € HT. Le coût des études de maîtrise d’oeuvre dont le contrat a été

conclu à la suite d’une procédure de concours Européen, s’élève à 623 197, 18 € HT.

Cette construction se fera en respectant les exigences en matière de

développement durable et notamment la norme RATDOM.


Kanalreunion.com