Médias

66% d’inflation pour des ordinateurs portables !

Une conséquence de la distribution de 18.000 bons d’achat par la Région

Manuel Marchal / 28 août 2010

La liberté de la presse en recul dans notre pays ? Le "Journal de l’île de La Réunion" s’interrogeait hier sur les raisons qui ont poussé le site le plus fréquenté du monde à la classer dans les "pages malveillantes". La manière dont le "JIR" assure le service après vente du "Plan ordinateurs portables" de la Région ne manque pas de piquant, c’est un message d’alerte lancé à tous les démocrates qui luttent pour la liberté de la presse. Cela s’ajoute à la décision prise la veille par Antenne Réunion de ne pas rendre compte de la conférence de presse de l’opposition régionale.

Hier en page 3, le "Journal de l’île de La Réunion" faisait part de son étonnement d’avoir vu son site www.clicanoo.re classé une journée comme Page malveillante par Google. Mais en page 2 du même journal, il a apporté du crédit à la décision du site le plus fréquenté du monde d’appeler à la vigilance en cas de lecture du web du "Journal de l’île de La Réunion".
Dans son édito d’hier, "Témoignages" a rappelé comment des médias pouvaient être utilisés comme des kleenex par le pouvoir. Hier, une note de la rédaction du "Journal de l’île de La Réunion" destinée à répondre à un courrier des lecteurs a interpellé l’opinion. Car chacun croyait que ce type de procédé était uniquement utilisé par un blog d’extrême droite en mal d’audience.
Dans une lettre reproduite en page 2 hier, un lecteur constate que la distribution par la Région de 18.000 bons de 500 euros pour acheter des ordinateurs à un prix supérieur ou égal à 500 euros aura un effet inflationniste.

Le "JIR" service après-vente de la Région ?

En effet, dit en substance le lecteur, quel intérêt a un revendeur informatique de proposer une machine à un prix de 399 euros, quand il a la certitude d’échanger le même modèle contre un bon d’une valeur de 500 euros ? D’où le fait qu’il est déjà facile d’identifier ceux qui seront les heureux "élus" agréés par la Région pour son plan ordinateur portable : ils ne se donnent plus la peine d’afficher des prix en dessous de 499 euros.
Mais nombreux sont les lecteurs du "Journal de l’île de La Réunion" qui n’ont pas manqué d’être étonnés par une note de la rédaction imprimée sous le courrier du lecteur. Et cette note de la rédaction du "Journal de l’île de La Réunion" ne fait, ni plus ni moins, qu’assurer le SAV d’une mesure qui fait augmenter les prix de 25% :
« La somme de 500 euros annoncée par la Région ne pourra être dépensée que chez des revendeurs partenaires de l’opération. Cette somme comprend obligatoirement une garantie de trois ans du matériel, avec service après-vente (maintenance gratuite). Elle comprend aussi une sacoche gratuite. Si l’on devine que l’augmentation du prix des ordinateurs dans les grandes surfaces n’est pas fortuite, nous pouvons en conclure que pour le prix relevé par notre lecteur (499 euros), les vendeurs doivent logiquement assurer la maintenance gratuite du matériel pendant trois ans, et offrir une sacoche gratuite à leurs clients (La rédaction) »
.
200 euros d’écart en réalité

Cet argumentaire s’apparente davantage à une pub pour la Région qu’à un travail de journaliste. Et en plus, prisonnier de cette orientation totalement subjective, le "Journal de l’île" oublie de préciser que quand un ordinateur est vendu 399 euros dans une grande surface, il intègre dans son prix le système d’exploitation Microsoft Windows, qui coûte près de 100 euros. Dans le même temps, les "ordinateurs Robert" sont dépourvus de ce système, et utilisent à la place un logiciel libre facturé 0 euro au revendeur.
Ce qui veut dire que l’inflation est beaucoup plus forte que les 25% annoncés par le lecteur. Car avec le même système d’exploitation que l’"ordinateur Robert", le prix du portable en grande surface descend à 300 euros, contre 500 euros l’"ordinateur Robert" chez les « revendeurs partenaires », soit une différence de 66% !
Le "Journal de l’île de La Réunion" ira-t-il jusqu’à prendre sa plume pour expliquer à ses lecteurs qu’une sacoche et une garantie de trois ans sur un ordinateur portable premier prix valent 200 euros, et justifient donc une inflation de 66% ?

Manuel Marchal


Kanalreunion.com