Médias

Didier Robert ridiculisé par les éditorialistes du "JIR"

Une bonne rigolade hier matin à la lecture de notre confrère

Manuel Marchal / 30 mars 2012

Pour tenter d’acheter la paix sociale tout en préservant les profits des compagnies pétrolières, Didier Robert veut leur donner 30 millions d’euros d’argent public. Une nouvelle que le "JIR" veut faire passer comme un moyen de s’attaquer au monopole des pétroliers… voilà une présentation des faits qui ne manque pas d’humour et qui aboutit à ridiculiser une fois de plus le président de la Région Réunion.

Dans son édition d’hier, notre confrère du "Journal de l’île de La Réunion" fait sa “Une” sur l’annonce de Didier Robert concernant les prix des carburants : « Trois mois de répit. La Région compensera les hausses jusqu’en juin sur ses fonds propres. Et après ? À long terme, les acteurs économiques restent inquiets ». Là-dessus, les choses sont claires, c’est de l’information. Notre confrère met bien l’accent sur l’essentiel : que se passera-t-il une fois que la cagnotte que Didier Robert met à disposition des pétroliers sera épuisée ?
Mais dans son éditorial et dans un article en page intérieur, le "JIR" se décide à manier avec une telle intensité la brosse à reluire qu’il est clair pour tout le monde que l’objectif était bien de ridiculiser le président de Région.
En effet, Didier Robert veut donner 30 millions aux pétroliers pour ne pas que les prix augmentent le temps de passer les élections. Sachant cela, quand un éditorialiste écrit que « Didier Robert a décidé, à son tour, sur le dossier de prendre le taureau par les cornes », il sait qu’il va faire rigoler tout le monde. À peine le temps de récupérer de cette première crise de fou rire que l’éditorialiste en remet une couche : « cette nouvelle démarche qu’inaugure le président de Région est tout à son honneur d’élu qui se veut responsable et attentif aux revendications somme toute légitimes des usagers de la route ». Trois lignes plus loin, le coup de grâce : « Didier Robert a décidé de casser les codes, de bousculer ces vilaines habitudes, ces petits arrangements qui ont toujours encouragé et conforté cette situation de monopole des carburants à La Réunion ».
Allez, une dernière pour la route, c’est en page 11 : « Seul ou presque contre tous, le président de la Région se pose aujourd’hui en rempart contre l’envolée des tarifs à la pompe. S’il en retire un indéniable bénéfice en cette période électorale, Didier Robert peut aussi s’enorgueillir de redonner du pouvoir d’achat aux ménages ».
C’en est trop et il est bien difficile de reprendre son souffle après une telle tranche de rigolade. Car chacun sait que les 30 millions d’euros ne sont pas prélevés sur les revenus que Didier Robert perçoit en tant que président de Région, président de la CASud, PDG de la SPLA Maraïna, etc., mais sur les impôts payés par les Réunionnais.
Nous ne pouvons qu’inviter nos lecteurs à conserver ou à se procurer le "JIR" d’hier, c’est un collector qui fera date dans l’histoire du journalisme d’opinion à La Réunion.

 M.M. 


Kanalreunion.com