Médias

Google à l’assaut des réseaux sociaux

Témoignages.re / 22 juillet 2011

18 millions d’inscrits en moins d’un mois, le réseau social appelé projet Google+ est en pleine expansion malgré un léger ralentissement ces derniers jours. Lancé le 29 juin dernier, et uniquement accessible sous invitation, le projet Google est encore en phase de test.

Le nouveau réseau social Google+ s’affirme comme une réelle alternative possible à Facebook. Il permet de regrouper ses contacts, d’échanger des contenus et de communiquer en vidéo, à plusieurs et sur mobile. Mélangeant des fonctionnalités des réseaux déjà existants (Facebook, Twitter, Skype…), sa principale originalité repose sur le regroupement des contacts permettant de séparer les différentes sphères de vie des utilisateurs.

A ce titre, il intègre un nouvel outil baptisé +Cercle permettant de regrouper par cercles amical, familial, professionnel, etc., les contacts.

Trois autres fonctionnalités sont censées éviter à Google+ la même faible réussite que les deux autres tentatives d’excursion sur la toile des réseaux sociaux du groupe Google, Buzz et Wave.
+Déclics est un moteur de recherche « des articles et des vidéos susceptibles de vous plaire qui sont prêts à être lus, vus et partagés la prochaine fois que vous avez un moment ». Il permettra, toujours selon Google, « d’inspirer vos conversations ».

+Vidéos-Bulles est un système de chat et de vidéo instantanée. Pour Google, les outils de messagerie actuels sont souvent « agaçants et peu commodes ».

Google+ permettra de créer des vidéo-bulles s’ouvrant aux autres conversations ou bien passer une tête en HD dans la bulle d’un ami.

Enfin, l’outil +Mobile permettra de partager instantanément à partir d’un portable. Actuellement disponible pour le système Android, il sera aussi développé prochainement pour iPhone.

Difficile pour l’instant de miser sur la réussite de ce nouveau réseau. Il va devoir s’insérer dans un secteur déjà très exploité où la nouveauté fait le buzz, mais dans lequel les utilisateurs restent facilement accrochés à leurs habitudes. Il devra aussi faire le lien avec les services déjà proposés par Google tout en sachant s’étoffer de nouvelles fonctionnalités.
La fin de la phase de test n’est pour l’instant pas à l’ordre du jour, mais la marche est déjà bien lancée.

CF


Kanalreunion.com