Médias

L’Institut des médias de l’Afrique australe dénonce les entraves à la liberté de presse en Zambie

Pluralisme

Témoignages.re / 23 mai 2014

L’Institut des médias de l’Afrique australe (MISA) a exprimé ses inquiétudes du fait que « l’existence d’une liberté d’expression est menacée en Zambie à cause de certains actes d’intolérance de certaines parties prenantes et de l’existence toujours de lois archaïques qui répriment la liberté de la presse ».

L’institut, qui s’est référé à l’espace public comme les cadres où les citoyens d’un pays échangent des idées et discutent des problèmes, comme les stations de radio, les télévisions, les journaux et Internet, afin d’atteindre des accords sur des questions d’intérêt général, a déclaré que cela est important pour le fonctionnement propre à toute démocratie et de l’existence d’une bonne gouvernance.

"Le respect de la liberté de la presse dans le pays se détériore, menaçant ainsi l’existence d’un espace public", a déclaré jeudi la présidente de MISA Zambie, Hellen Mwale.

Certains des incidents cités par Mwale qui menacent cet espace sont les attaques des supporters du parti politique au pouvoir sur des institutions comme l’Autorité de l’information et de la communication de la Zambie (ZICTA), exhortant ses membres à intenter des actions contre la presse en ligne qui "insulte" leurs dirigeants.

Mwale a indiqué que certaines des menaces se déguisent sous forme d’appels pour la presse communautaire à "jouer un rôle unificateur" quand elle traite de personnes avec des vues s’opposant à la politique gouvernementale.

"La série des événements tristes comprend la récente convocation de la direction de la radio FM Kariba à se présenter devant la police pour avoir diffusé une histoire dans laquelle des résidents ont soulevé des préoccupations quant à la conduite des officiers de police dans la zone", a noté Mwale.


Kanalreunion.com