Médias

Le Quotidien sauvé par le rassemblement des Réunionnais pour le respect du pluralisme

40e anniversaire de notre confrère

Manuel Marchal / 14 septembre 2016

Hier, le Quotidien a célébré son 40e anniversaire. À cette occasion, il a publié une édition gratuite contenant un supplément retraçant quelques étapes du journal. Sa Une d’hier remercie ses soutiens. Témoignages est fier d’en faire partie, car avec le PCR il a appelé au rassemblement pour sauver cette publication placée en liquidation judiciaire quelques mois après sa première parution. Ce soutien s’est fait au nom d’un principe : le respect de la liberté de la presse.



JPEG - 81.3 ko
Quelques heures après l’annonce de la liquidation judiciaire du Quotidien, une délégation de Témoignages était venue apporter la solidarité à notre confrère, et appelait au rassemblement.

« Le Quotidien de La Réunion en danger, le pluralisme de la presse menacé », « Solidarité avec nos confrères pour sauver leur journal », « Le Quotidien doit vivre… libre », « Le Quotidien ne doit pas disparaître », « Manifestation pour la survie du Quotidien et du pluralisme de la presse », ce sont quelques titres publiés dans les Unes de Témoignages de juin 1977. À cette époque, le Quotidien, qui n’avait que quelques mois d’existence, était menacé de disparaître. Alors que les garanties de financement avaient été apportées, le tribunal de commerce avait prononcé la liquidation judiciaire de notre confrère le vendredi 10 juin 1977 à 18 heures. Peu après, une délégation de Témoignages comprenant notamment Paul Vergès, Elie Hoarau et Laurence Vergès était allée à la rencontre des employés du Quotidien pour lui apporter son soutien.

Appel au rassemblement

« Si tous les journaux de l’île, quelles que soient leurs tendances, si tous les partis, quelles que soient leurs options, mais ayant une occasion de conformer leurs actes avec leurs paroles, si tous les syndicats quelles que soient leurs différences, décident d’unir leurs efforts, le Quotidien peut reparaître et le pluralisme de la presse devenir une réalité à La Réunion », avait notamment déclaré ce soir-là Paul Vergès.

Témoignages était alors le seul média de La Réunion avec Témoignage Chrétien de La Réunion à mener le combat pour que le Quotidien ne soit pas condamné à disparaître. Car dans le même temps, FR3 avait annoncé que le samedi 12 juin, le Quotidien ne paraîtra plus, alors qu’au moment de la visite de Témoignages, les équipes de notre confrère travaillaient à la réalisation d’une édition spéciale qui allait être tirée à 30.000 exemplaires. Quant au JIR de l’époque, il était resté silencieux jusqu’à l’annonce de la liquidation. Puis n’avait pris la plume que pour s’attaquer à son confrère, le qualifiant de « cryptocommuniste ».

JPEG - 91.6 ko
Quelques jours plus tard, une grande manifestation à Saint-Denis montrait l’attachement des Réunionnais au pluralisme de la presse. Le Quotidien a ensuite été sauvé, signant la fin du monopole de l’information exercé jusqu’alors par FR3 et le JIR, relais du pouvoir parisien.

L’enjeu de la bataille était en effet le pluralisme de la presse. À ce moment, Témoignages était la seule presse quotidienne qui s’opposait à un pouvoir qui avait le monopole des médias audiovisuels, et qui pouvait compter sur l’appui du JIR. La création du Quotidien voici 40 ans mettait fin à ce monopole, car en termes de diffusion, il était capable d’égaler voire de dépasser celle du JIR. Alors quand il fut confronté à des difficultés financières, il devint une cible. Alors que ses propriétaires avaient donné les garanties de la poursuite de l’activité, le tribunal de commerce avait choisi de prononcer la liquidation judiciaire du Quotidien.

La victoire du pluralisme de la presse

L’appel au rassemblement par Paul Vergès a été largement entendu. Le 16 juin, la CGTR diffusait une déclaration demandant à ses membres de rejoindre la bataille pour le pluralisme de la presse. Le lendemain, ce point de vue était devenu le mot d’ordre d’une Intersyndicale comprenant notamment CGTR et CFDT.

Le 17 juin 1977, plusieurs centaines de personnes avaient défilé à Saint-Denis pour le pluralisme. Soutenant les employés du Quotidien en tête du cortège, le PCR, le FJAR, la CGTR, d’autres organisations et des confrères de Témoignages, comme Témoignages Chrétien de La Réunion et le Progrès avaient réussi à faire de cette marche un succès. La dynamique allait s’amplifier et aboutir au sauvetage du Quotidien.

Hier, notre confrère célébrait ses 40 ans. Un numéro spécial tiré à 35.000 exemplaires était diffusé à cette occasion. Sa Une remerciait les soutiens du Quotidien. Témoignages est fier d’en faire partie, car il a agit dans la bataille pour permettre la poursuite de la parution de notre confrère. Cette lutte s’est faite au nom du respect du pluralisme de la presse. Elle s’est conclue sur la victoire d’un rassemblement autour de cette cause.

M.M.


Kanalreunion.com