Médias

Le refus de prendre en compte le démenti de Gélita Hoarau

Le choix assumé de la rédaction de Radio Festival

Témoignages.re / 3 septembre 2011

Trois heures après la conférence de presse tenue par Paul Vergès, Radio Festival a publié un texte que nous reproduisons ci-après. Il est intéressant de constater qu’entre le démenti apporté par Gélita Hoarau la veille de la diffusion de la fausse nouvelle et les soi-disant "sources" non identifiées de la rédaction de Radio Festival, cette dernière a choisi de ne pas tenir compte du démenti et de rendre public une fausse information de nature à troubler l’ordre public.

Radio Festival a reçu des informations dans la nuit de mardi à mercredi dernier, informations nous faisant part de l’hospitalisation de Paul Vergès. Son état était semble-t-il préoccupant.
Nous avons aussitôt tenté de vérifier ces données en appelant en premier lieu des élus et cadres du PCR. Ils nous ont répondu ne pas être au courant, sans toutefois démentir formellement (1) .

Plus tard dans la nuit, une source proche du milieu hospitalier nous a affirmé que Paul Vergès était entré au CHR de Bellepierre.
Très tôt dans la matinée, une source proche cette fois du clan Vergès et crédible à nos yeux, nous a parlé de récents problèmes de santé du conseiller régional d’opposition, évoquant tout du moins son état de fatigue actuelle.

Nous avons donc diffusé cette information à 6h30, hier matin (mercredi-NDLR).
Et nous avons aussitôt invité le PCR et la famille Vergès à s’exprimer sur le sujet, à le démentir même sur Radio Festival si besoin était. Nos invitations répétées sont restées sans effets.
Le choix de divulguer cette information, nous l’assumons. Parce que l’état de santé d’un candidat à une élection nationale, un candidat potentiellement chargé de défendre les intérêts de La Réunion au Parlement, représente un enjeu réel. Ce choix a été pris dans cette optique seule.

Nous regrettons bien sûr les troubles émotionnels que cette information a pu susciter et tenons à adresser nos excuses au principal intéressé et à ses proches.

(1) Ceci est un mensonge. Interrogée par la rédaction de Radio Festival, Gélita Hoarau a vérifié si l’"information" était vraie. À 21 heures, elle avait la confirmation que l’"information" était fausse, et elle a aussitôt appelé la rédaction de Radio Festival pour apporter un démenti. Puisque la rédaction de Radio Festival écrit ceci, c’est bien la preuve de sa mauvaise foi et donc de sa volonté de troubler l’ordre public.


90% de justifications, 10% d’excuses

Il a donc fallu attendre la conférence de presse de l’Union pour la défense des Réunionnaises et des Réunionnais pour que la rédaction de Radio Festival fasse un rectificatif. Ce dernier est tout de même surprenant, puisque 90% du contenu vise à justifier la diffusion d’une fausse information sur un candidat aux sénatoriales, et 10% est une phrase d’excuses.
Comment expliquer cette persistance à vouloir justifier l’injustifiable ?


Kanalreunion.com