Médias

Pour la défense du pluralisme, nous avons besoin de vous !

Tout comme "Témoignages" à La Réunion, "l’Humanité" sollicite l’opinion en France

Manuel Marchal / 17 avril 2013

Le 11 mars, "Témoignages" a lancé un appel public à la solidarité la plus large. Confronté à de graves difficultés, notre journal a reçu de nombreux soutiens. La lutte est loin d’être terminée. En France, l’appel lancé hier par notre confrère "l’Humanité" montre à nouveau que la crise économique n’épargne personne. La presse n’est pas à l’abri, et tout particulièrement les journaux d’opinion. La bataille pour le pluralisme est plus que jamais d’actualité, la liberté de la presse est à ce prix.

JPEG - 32.2 ko

La mobilisation des militants pour "Témoignages", c’est notamment la diffusion de bons de soutien auprès de la population.
(photo MM)

Plus ancien quotidien de La Réunion, "Témoignages" est en grave difficulté. Le 2 mars dernier, le Conseil de reconstruction du Parti communiste réunionnais a pris la décision de tout mettre en œuvre pour sauver le journal. Cela s’est accompagné d’engagements individuels de chaque membre de cette instance de direction du PCR.
Une stratégie a donc été définie, reposant sur une augmentation du nombre d’abonnés, la recherche de dons et la vente de bons de soutien. Le 11 mars dernier, toute La Réunion était informée des difficultés de Témoignages. En effet, notre journal publiait en "une" un appel : "Témoignages a besoin de vous".
Le jour même, une équipe de Réunion Première télé venait tourner un reportage qui nous a permis d’exposer notre situation. Les radios et la presse en ligne nous ont également permis de faire connaître notre combat à l’opinion. Les autres confrères de la presse écrite ont fait paraître des articles à notre sujet.

L’appel à la solidarité

À partir de ce 11 mars, la mobilisation a franchi une nouvelle étape. En effet, qui ne connaît pas "Témoignages" à La Réunion ? Même d’Outre-mer des messages de solidarité nous sont parvenus, accompagnés d’un soutien financier bienvenu.
Dans toute l’île, des militants ne comptent pas leurs heures pour arpenter les rues et les marchés forains, avec dans une main un exemplaire de notre journal, et dans l’autre des carnets de bons de soutien.
Par ailleurs, des Réunionnais ont décidé de faire un geste de solidarité à destination de notre journal. Ils sont conscients que la disparition d’un journal d’opinion tel que "Témoignages", c’est une atteinte au pluralisme pour lequel "Témoignages" s’est battu depuis sa création, voici 69 ans, au prix de 43 saisies et d’une condamnation à la prison ferme de son directeur.
La solidarité, "Témoignages" l’a reçue également de ses confrères. C’est tout d’abord le Syndicat national des journalistes (SNJ-Réunion) qui a adressé un communiqué accompagné d’un soutien de 150 euros.
Ce sont ensuite les deux autres journaux, "Quotidien" et "JIR", qui nous ont offert une page entière pour relayer l’appel de personnalités engagées à soutenir la bataille pour la survie de "Témoignages".

Presse d’opinion en danger

Aussi quand nous avons appris hier qu’un autre confrère, "l’Humanité", est contraint lui aussi de lancer un appel à la solidarité, il a été aussitôt publié sur notre site web.
Au même titre que "Témoignages", "l’Humanité" est un des doyens de la presse écrite de son pays. Il partage plusieurs points communs avec nous.
"Témoignages" a été fondé par le Dr Raymond Vergès en 1944. Il était alors le journal du rassemblement autour des personnalités qui dirigeaient alors le Comité républicain d’action démocratique et sociale (CRADS). Plus tard, c’est au Parti communiste qu’a été confiée la mission de faire vivre "Témoignages".
Pour sa part, "l’Humanité" a été fondé en 1906 par Jean Jaurès. Ce n’est que 14 ans plus tard que le Parti communiste s’est créé en France, en tant que section de l’Internationale communiste. À partir de ce moment, le parti français a pris la responsabilité de "l’Humanité".
Depuis des décennies, ce sont donc des partis communistes qui ont décidé de relever le défi de faire paraître des journaux d’opinion, à une cadence quotidienne. C’est donc une somme de sacrifices de plusieurs générations de militants qui a permis à ces publications de traverser les périodes de répression et de difficultés économiques.

Nul ne détient seul la vérité

Avec l’aggravation de la crise, le débat est plus que jamais nécessaire. La sortie ne peut en effet venir que par la mise en œuvre de solutions partagées par le plus grand nombre. Dans un monde rendu chaque jour plus complexe par les effets toujours plus rapides du changement climatique, de la hausse de la population, de la mondialisation des échanges et de la révolution technologique, aucune organisation ne peut prétendre à elle seule détenir la vérité et la solution à tous les problèmes.
C’est bien du pluralisme des idées que viendra le salut. C’est pourquoi en ces temps de crise, la liberté de la presse est plus que jamais un bien précieux.
Pas un pas sans marcher avec vos bons de soutien.
C’est pourquoi encore plus qu’avant, nous avons besoin de vous !

Manuel Marchal

JPEG - 165.7 ko

Voici l’appel lancé par "l’Humanité", journal fondé par Jean Jaurès.

Témoignages a besoin de vous

+photo pavé

Voici comment vous pouvez agir

- en vous abonnant (voir notre bulletin en page 13)

- en nous adressant un chèque à l’ordre de "Témoignages"

Notre adresse : 6 rue du général Emile Rolland - BP 1016 - 97828 Le Port Cedex

- pour tout renseignement sur une autre forme d’action : 0262-55-21-21


Kanalreunion.com