Médias

RFO lance la campagne des régionales 140 jours avant les élections !

Incroyable mais vrai

Manuel Marchal / 24 octobre 2009

Hier soir lors du journal télévisé, la page politique a été consacrée à une seule question : les élections régionales. À 20 semaines du scrutin, RFO lance la campagne. La manière dont ont été censurées les dernières actions de la Région appelle à la vigilance, ces faits signifient-ils que pendant 140 jours, le service public va être l’instrument d’une ligne sectaire au service d’un camp politique partisan de l’affrontement institutionnel ?

RFO aime surprendre ses téléspectateurs. Après avoir refusé d’informer les Réunionnais sur la remise du "Prix du défi relevé" au tram-train — parce qu’un jury international estime que le projet réunionnais est un exemple en termes de respect des coûts et des délais ? — le service public d’information a consacré hier soir la page politique de son journal télévisé à un sujet totalement inattendu.
Alors que tout le monde pensait qu’il allait être question du Conseil interministériel du 6 novembre, c’était un événement bien plus lointain : les élections régionales de mars 2010.
Nous sommes au mois d’octobre, et comme l’indiquait la journaliste de service, nous sommes à 20 semaines du scrutin, soit 140 jours.
Il faudrait sans doute remonter très loin dans l’Histoire de l’audiovisuel pour voir pareille anticipation de la part du service public. Cette anticipation est d’autant plus étonnante que va se tenir dans moins de deux semaines le Conseil interministériel sur l’Outre-mer présidé par Nicolas Sarkozy. Mais tout le monde sait que les élus réunionnais du Conseil général, de la Région et de plusieurs communes ont adressé au gouvernement un projet commun. Or, en évoquant le Conseil interministériel, il eut été extrêmement difficile de faire l’impasse sur cette démarche d’élus réunionnais qui prônent le partenariat institutionnel pour gagner le pari du développement. Est-ce quelque chose qui va totalement à l’encontre de la ligne sectaire imposée par ceux qui fixent la ligne éditoriale de la seule télévision financée par l’argent du peuple ?
Des faits amènent en effet à s’interroger.
Il n’y a qu’à se rappeler de la censure subie par les organisateurs du kabar célébrant le maloya en tant que patrimoine de l’humanité. RFO-Télé a refusé de couvrir la conférence de presse organisée à la Région pour présenter l’événement. Et samedi dernier, si RFO-Télé était bien au CRR Gramoun Lélé, ses journalistes ont quitté la salle au moment où le président de la Région a pris la parole.
Cinq jours plus tard, c’est le silence total sur la distinction internationale décernée au tram-train. Et le lendemain, RFO consacre la totalité de sa page politique aux élections régionales. Ce lancement précoce de la campagne et la censure des dernières actions de la Région amènent à s’interroger. La télévision financée par l’argent du peuple sera-t-elle l’instrument d’une ligne sectaire au service d’un camp politique partisan de l’affrontement institutionnel ? Pareille éventualité signifierait un retour trente ans en arrière

M.M.


Kanalreunion.com