Médias

“Témoignages” a besoin de vous

La campagne continue

Témoignages.re / 16 mars 2013

Aujourd’hui et demain, ce sera le premier week-end suivant l’appel à la mobilisation lancé pour "Témoignages". En attendant les actions prévues, la campagne continue. Elie Hoarau, secrétaire général du PCR, revient sur les difficultés de notre journal, et le défi à relever pour la presse d’opinion. Pour sa part, le SNJ Réunion - océan Indien nous a fait part de son soutien. "Témoignages" remercie le Syndicat national des journalistes de son soutien.

JPEG - 41 ko

Élie Hoarau, secrétaire général du Parti communiste réunionnais

« C’est grâce à "Témoignages" que le PCR a pu avoir le rayonnement et l’influence qu’il a aujourd’hui »

Dans une interview, le secrétaire général du PCR explique pourquoi le Parti a besoin d’un journal quotidien, et quelles peuvent être les perspectives qui s’ouvrent pour "Témoignages" dans le cadre d’un nouveau modèle de presse d’opinion.

À la différence d’autres partis, le PCR a un journal quotidien, quel est son apport ?

— Si d’autres partis, pour véhiculer leurs idées, peuvent s’appuyer sur la presse dite "bourgeoise", ce n’est pas le cas pour le PCR. Le Parti communiste réunionnais doit compter sur ses propres forces. D’où la nécessité pour lui d’avoir ses propres moyens de communication.

"Témoignages" est un de ces moyens. C’est grâce à lui que le PCR a pu avoir le rayonnement et l’influence qu’il a aujourd’hui.

Mais "Témoignages" n’a pas été que le journal d’un parti. Il a contribué, dès sa création, à la défense de tout le peuple réunionnais : défense de sa liberté, de son identité, de sa promotion sur tous ses aspects. Si bien que l’on peut dire que le journal créé par le Docteur Raymond Vergès fait partie du patrimoine des Réunionnaises et des Réunionnais.

La crise touche tous les secteurs, y compris la presse écrite. Quelle est la conséquence pour "Témoignages" ?

— Devant la multiplicité des moyens modernes de communication, la presse écrite connaît de graves difficultés dans le monde entier.

Des titres prestigieux ont disparu en France, aux États-Unis, en Allemagne… La Réunion n’est pas épargnée par la crise et "Témoignages" est effectivement en grand danger.

Si ses amis ne viennent pas à son secours, il peut effectivement disparaître.

Quelles peuvent être les perspectives pour "Témoignages" ? Un nouveau modèle de la presse d’opinion est-il à inventer ?

— Dans l’immédiat, la campagne lancée en faveur de "Témoignages" permettra de le sauver, car il a des amis non seulement auprès de ses abonnés et des camarades du Parti, mais aussi dans tout le peuple réunionnais. J’ai confiance.

Mais il ne faudra pas se contenter de le sauver. Il faut aussi qu’il se transforme. C’est un défi qui est lancé à toute la presse d’opinion.

La chance peut être, pour une telle presse, c’est qu’elle a une opinion à défendre. Mais défendre une opinion, c’est aussi la confronter à d’autres. C’est cet échange qui intéresse le public. C’est ce modèle de presse qui est à inventer. "Témoignages" peut apporter sa contribution.

JPEG - 20 ko


Kanalreunion.com