Médias

The Independent ne sera plus imprimé

Crise mondiale de la presse

Témoignages.re / 13 février 2016

Pour la première fois, un quotidien national britannique arrête le papier pour se concentrer sur le numérique. C’est la décision de The Independent, un journal classé au centre-gauche. Elle s’accompagnera de licenciement. C’est la seule solution pour sauver le journal. Les difficultés du Journal de l’île de La Réunion s’inscrivent dans la crise mondiale que connaît cette industrie.

Les difficultés du Journal de l’île de La Réunion, placé la semaine dernière en redressement judiciaire, s’inscrivent dans une crise mondiale de la presse, une industrie.

Le mois dernier, le quotidien québécois La Presse avait annoncé la fin de son édition papier quotidienne, vieille de 120 ans. Désormais, ces lecteurs n’auront plus accès qu’à une édition hebdomadaire, avec un site web alimenté en continu.

En Grande-Bretagne, la concurrence des informations gratuites sur Internet ont eu raison d’un des journaux britanniques de référence, The Independent.

Lancé voici 30 ans, il est classé au centre-gauche et sa ligne éditoriale est comparée au Guardian. Mais il a connu une chute progressive de ses ventes. À son apogée, il tirait à 400.000 exemplaires. Son déclin a entraîné déjà des difficultés en 2010. Ses propriétaires l’ont vendu à un repreneur pour une livre, une somme symbolique. Car le nouveau propriétaire, Evegeny Lebedev, a aussi hérité des dettes.

Pour relancer le titre, il a injecté plusieurs dizaines de millions d’euros. Mais cela n’a pas suffi à enrayer la chute des ventes face à la concurrence du gratuit sur Internet.

Il a donc pris la décision d’arrêter les rotatives qui impriment le journal à partir du 26 mars prochain. Un plan de licenciements accompagnera cette restructuration. « L’industrie de la presse est en mutation et ce changement est amorcé par ses lecteurs. ils nous montrent que l’avenir est au numérique », a déclaré Evegeny Lebedev.

En 2014, les quotidiens britanniques ont vu leur diffusion chuter de 7,5 % et le recul s’est accentué à plus de 10 % l’an dernier pour les quotidiens de qualité. Jugeant ce mouvement inexorable Alexander Lebedev estime que l’arrêt du journal papier permettra de « sauvegarder la marque The Independent » et « d’investir dans le contenu de haute qualité éditoriale qui attire de plus en plus de lecteurs » sur le site web du journal.

Selon The Independent, son site web a attiré 70 millions de visiteurs l’an dernier. Il dégage des bénéfices et il espère voir son profit augmenter de 50 % cette année.


Kanalreunion.com