Médias

« Trouver des solutions pour sauver la radio »

Déclaration de la Direction de KOI

Témoignages.re / 27 octobre 2010

Voici le texte de la déclaration adressée à tous les médias de La Réunion hier :

Notre radio, KOI, est l’une des plus anciennes radios libres de l’île de la Réunion. Elle a connu au cours de sa vie des moments difficiles.

Aujourd’hui, sa situation financière ne lui permet plus de continuer son activité. En effet, compte tenu de sa ligne éditoriale, il nous est difficile d’avoir suffisamment des recettes publicitaires et institutionnelles. C’est pourquoi, l’essentiel des dépenses de son fonctionnement reposait sur la solidarité, en particulier, celle provenant des membres du PCR.

Aujourd’hui, cela n’est plus possible.
En l’état actuel, nous sommes contraints de fermer la radio.
Je suis conscient de toutes les conséquences de cette décision. En cette circonstance, je tiens à remercier toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont assuré le succès et la pérennité de notre média.

J’adresse un grand hommage au personnel qui a toujours fait preuve de professionnalisme et de dévouement. Je salue aussi l’ensemble de nos auditeurs.
Cependant, ce matin, de nombreux appels téléphoniques, pleins d’émotion et de lucidité nous rappellent la nécessité de radios différentes dans le paysage radiophonique de La Réunion.

Plusieurs personnalités nous ont, également, témoigné de leur sympathie et assurer de leur soutien.
Devant ces gestes je me tiens à la disposition de tous ceux qui souhaitent trouver des solutions pour sauver la radio.

Jean Max Hoarau


Luttons pour le pluralisme de l’information

Nous reproduisons ci-dessus le texte que les téléspectateurs de RFO ne connaîtront jamais.
Une équipe de RFO-Télé est pourtant venue filmer dans les locaux de la radio. Mais il a été décidé de ne pas diffuser sur les ondes du service public le contenu de la déclaration de la direction de KOI.
Si certains cherchaient encore une raison pour se mobiliser afin que Kanal Océan Indien puisse survivre, ils en ont une sous leurs yeux : des téléspectateurs ont été privés d’une information essentielle.
Lutter pour le pluralisme de l’information est justement une des raisons d’être de KOI.


Vive émotion à l’annonce de la fermeture de la radio
Grand élan de solidarité autour de KOI


Kanalreunion.com