Médias

Twitter interdit en Turquie ?

Après la diffusion d’enregistrements dénonçant la corruption

Témoignages.re / 21 mars 2014

Le Premier ministre turc, Recep Erdogan, a menacé d’interdire l’accès à Twitter après la diffusion sur ce média de plusieurs enregistrement prétendant qu’il existe un réseau de corruption dans son entourage.

JPEG - 67.8 ko
Le compte Twitter du Premier ministre turc, Recep Erdogan.

« Nous allons effacer Twitter. Je n’aime pas ce que dit la communauté internationale », a dit Recep Erdogan lors d’un meeting électoral dans la province de Bursa ce jeudi. « Ils verront la force de la République turque », a-t-il ajouté, selon l’AFP.

Plutôt dans le mois, Recep Erdogan avait averti que son gouvernement pourrait bannir l’accès à des réseaux sociaux aussi connus que Youtube ou Facebook après les élections municipales du 30 mars en Turquie, ce qui a déclenché la préoccupation des Etats-Unis.

Premier ministre depuis 2003, Recep Erdogan sent la pression monter après la diffusion d’enregistrements audio l’accusant d’être mêlés à la corruption, et d’autres indiquant qu’il jouerait de son influence dans des transactions commerciales, des jugements de tribunaux et dans la diffusion de reportages dans les médias.

Le gouvernement Erdogan est ébranlé par une vaste enquête pour corruption lancée en décembre dernier, qui ont vu des dizaines de personnes mises en cause, dont des patrons et des politiciens proches du Premier ministre.


Kanalreunion.com